Votre panier est vide

Rubriques :
News

Sting fait le pont

Par Nicolas Magenham |

Avec son 15e album "The Bridge", le Britannique mêle rock, pop, folk et jazz avec toujours la même classe...

C’est un film avec Maurice Chevalier qui aurait inspiré Sting pour les interventions sifflées de la feel good chanson If It’s Love, mais aussi pour l’esprit général de son nouvel album The Bridge, paru il y a quelques semaines. Dans Aimez-moi ce soir de Rouben Mamoulian (1932), telle une maladie contagieuse (suivez mon regard), la chanson Isn’t It Romantic passe de « voix en voix », finissant par relier à distance les deux protagonistes du film, interprétés par « Momo » et Jeannette MacDonald. C’est cette image de la musique comme un pont (entre les hommes ou entre deux phases d’une vie) que traduit Sting dans ce 15e album studio.

Conçu durant la pandémie de Covid19, The Bridge déroule des portraits de personnages vivant des épreuves plus ou moins douloureuses : du mari trompé dans Loving You en passant par un homme entre la vie et la mort dans The Bells Of St. Thomas.

Avec sa bienveillance et son empathie, Sting leur bâtit des passerelles vers un avenir libérateur. Avec une palette riche dont il est coutumier – jazz (le ternaire The Bells Of St. Thomas), pop rock (Rushing Water, qui ravira les nostalgiques de Police) ou folk (The Bridge, The Hills On The Border) – le Britannique dévoile une fois de plus son incomparable sens de la mélodie à travers cette série de « ponts sur des eaux troubles » défiant l’adversité.

ÉCOUTEZ "THE BRIDGE" DE STING SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article