Votre panier est vide

Rubriques :
News

Redécouvrir Mondonville

Par François Hudry |

À la tête du Chœur et de l'Orchestre Marguerite Louise, Gaétan Jarry consacre un disque magnifique, édité par label du Château de Versailles, aux grands motets de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville, un compositeur contemporain de Rameau...

Voilà une bonne dizaine d’années que la musique a repris une place prépondérante au Château de Versailles comme au temps de Louis XIV. Entre l’Opéra Royal et la Chapelle Royale, c’est près d’une centaine de représentations annuelles qui perpétuent une tradition musicale qui fut aussi une vitrine du pouvoir politique de la France de cette époque. Tout a recommencé en fait en 1987, avec la création du Centre de Musique Baroque de Versailles par Vincent Berthier de Lioncourt et Philippe Beaussant. C’est sous son impulsion qu’on a retrouvé, restauré, édité et diffusé le patrimoine musical français de l’époque baroque jusque-là assez négligé.

Créé en 2018 dans la foulée de cette renaissance, le label discographique Château de Versailles Spectacles (en exclusivité digitale sur Qobuz !) garde la vivante mémoire des principaux évènements musicaux se déroulant entre ses murs prestigieux. Une quarantaine d’enregistrements, audio et vidéo, sont déjà disponibles et les nouvelles publications se suivent à un rythme soutenu, tel l'album consacré aux Grands Motets de Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville interprétés par le Chœur & Orchestre Marguerite Louise, sous la direction de Gaétan Jarry, paru le 13 mai 2022.

Devenue malgré elle marraine de cet ensemble fondé par Gérard Jarry en 2015, Marguerite Louise était une chanteuse adulée de son temps. Cousine de François Couperin, son chant brillait de mille feux « avec une grande légèreté et un goût merveilleux » selon ses contemporains. Exaltant le répertoire français avec son esthétique propre, l’ensemble Marguerite Louise s’est d’abord consacré à Charpentier avant de collaborer régulièrement aux productions lyriques de l’Opéra Royal.

Réalisée en deux sessions d’enregistrement dans la somptueuse acoustique de la Chapelle Royale, cette production est consacrée aux motets à grands chœur de Mondonville qui représentent une sorte d’aboutissement des grands modèles initiés sous Louis XIV. La musique sacrée conquiert un public plus large au siècle suivant, mêlant la piété à la pompe royale. L’interprétation qu’en donnent Gérard Jarry, ses chanteurs et ses musiciens, revêt précisément ce caractère théâtral et dramatique de la musique de Mondonville dont la vigueur et la puissance expressive devaient fortement échauffer les esprits.

ÉCOUTEZ LES "GRANDS MOTETS" DE MONDONVILLE PAR GAETAN JARRY SUR QOBUZ