Votre panier est vide

Rubriques :
News

Metronomy, petit mais musclé

Par Smaël Bouaici |

Avec l'album "Small World", la bande de Joseph Mount revient aux bases d'une pop ludique, simple, sobre et plus attachante que jamais. Jouissif !

Septième album et “nouveau cycle” pour Metronomy, dont le compositeur en chef, Joseph Mount, s’est confiné dans la campagne anglaise depuis 2019 et Metronomy Forever. Le nouveau disque du combo anglais porte logiquement le sceau de la pandémie, qui a réduit la planète à un Small World. Small comme le tracklisting, limité à neuf titres, contre 17 sur le précédent, qui brassait pop rock, funk et house.

Ici, Metronomy est réduit à sa substantifique moelle, des petites vignettes de pop simple et guillerette, à part peut-être sur les deux murs porteurs de l’album, Life and Death, d’où suinte un petit spleen, et I have seen enough, qui aurait pu être chanté par Lou Reed. Mais entre-temps, les Anglais font surtout l’éloge de la joie et du printemps à travers une orchestration aussi sobre que sautillante, que ce soit sur le single It's good to be back, déjà destiné à cartonner en festival, Love Factory ou Right on Time, à écouter très fort sur la plage cet été.

On en retiendra aussi des titres dans l’entre-deux, le joli I lost my mind avec son solo sifflé au milieu, ou Hold Me Tonight, en featuring avec Dana Margolin, la chanteuse du groupe de Brighton qui monte, Porridge Radio. L’album qu’il fallait pour démarrer une année enfin débarrassés du Covid ?

En 2014, Qobuz rencontrait Joseph Mount de Metronomy à l'occasion de la sortie de l'album Love Letters. Séance de rattrapage :

ÉCOUTEZ "SMALL WORLD" PAR METRONOMY SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article