Votre panier est vide

Rubriques :
News

Ibrahim Maalouf a les boules !

Par Marc Zisman |

Avec "First Noel", le trompettiste signe un superbe album à glisser sous le sapin sans tarder...

Chéri par les jazzmen, l’exercice de l’album de Noël peut vite s’avérer casse-gueule. Surtout quand on opte pour un répertoire essentiellement composé des tubesques Have Yourself a Merry Little Christmas, Mon beau sapin, Il est né le divin enfant, Petit Papa Noël, Let It Snow! Let It Snow! Let It Snow!, Silent Night et autres Jingle Bells. Pourtant, Ibrahim Maalouf réussit à signer un disque impeccable qui met sa trompette encore plus à nu qu’à l’accoutumée.

Point de départ du projet, un assemblage de valeurs on ne peut plus personnelles. « First Noel est un album de 25 grands traditionnels de Noël et de 3 morceaux inédits que j'ai composés pour célébrer à la fois le tout premier Noël de mon fils et le tout dernier de ma grand-mère Odette l'année passée. Les souvenirs que je garde de Noël sont pleins de moments merveilleux et j’ai tenu à enregistrer l’album en restant fidèle à la magie de ces moments. »

Pour cette feuille de route classique et touchante, Maalouf s’est entouré de trois amis : le guitariste François Delporte, le pianiste Frank Woeste et la cheffe de chœur Sofi Jeannin qui a sélectionné huit chanteuses aux voix angéliques. Tout ce beau monde s’est retrouvé dans deux lieux d’enregistrement : les studios Babel d’Armand Amar, à Montreuil, où Ibrahim Maalouf a travaillé lors de ses premiers albums et l'église Saint-Julien-le-Pauvre, la plus vieille église de Paris, à quelques mètres de Notre-Dame, où son père y a été sacristain dans les années 60 ; là aussi où le trompettiste s’est fiancé et marié...

Porté par tous ces symboles forts, First Noël avance avec simplicité et humilité, mettant en exergue la mélodie avant tout, loin d’éventuels arrangements hollywoodiens. « Après avoir enregistré de nombreux albums, je sentais qu'il était venu le moment d'inscrire dans le temps ma version de ces grands classiques de Noël, à la fois en leur donnant une dimension moins enfantine et plus musicale, plus spirituelle aussi, mais tout en préservant leur nécessaire et subtile fragilité de musiques pour enfants ou de grands classiques mondialement connus et chantés. » Au final, un voyage apaisant, onirique, fraternel et universel.

ÉCOUTEZ "FIRST NOEL" D'IBRAHIM MAALOUF SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article