Votre panier est vide

Rubriques :
News

Fontaines D.C., made in Ireland

Par Marc Zisman |

Avec son impressionnant troisième album "Skinty Fia", le quintet dublinois confirme son statut de groupe majeur du rock contemporain. Une vraie claque !

Leurs deux premiers albums – Dogrel en 2019 et A Hero's Death en 2020 – les ont solidement vissés sur le trône du rock contemporain. Skinty Fia enfonce un peu plus la couronne sur la tête de Fontaines D.C..

Pourtant, ce troisième album ne modifie à première vue pas vraiment l’ADN du quintet ancré dans un post-punk lettré et porté par la voix reconnaissable entre mille du charismatique Grian Chatten. Une pandémie est certes passée par là mais les Dublinois continuent de marteler les mêmes phrases, de faire tourner les mêmes lignes de basse en boucle et à invoquer mal-être intérieur, relations chahutées et questionnement sur l’identité irlandaise. C’est cet acharnement cher à Fontaines D.C. qui est toujours aussi fascinant. L’hypnose est constante. Finalement, le grand changement est porté par Chatten, plus massif que jamais. Les mots qu’il scande, les textes qu’il vomit, les verbes qu’il malaxe, toute cette littérature unique, cette poésie au vitriol qui agrippe les tripes, aident le jeune groupe à couper le cordon avec ses aînés chéris (The Fall, Joy Division, Gang Of Four, Public Image Ltd.) pour mieux imposer sa singularité…

Désormais Londonien, Grian Chatten a déjà le blues de son Dublin natal. Une nostalgie précoce qui se mêle à l’immuable antagonisme Irlande/Angleterre qu’il chante dès le In ár gCroíthe go deo d’ouverture. L’histoire d’une mamie irlandaise exilée à Coventry et dont la dernière volonté, faire graver sur sa tombe en gaélique « In ár gCroíthe go deo » (Dans nos cœurs à jamais), lui sera refusé par l’église anglicane ! Sur le glaçant The Couple Across The Way, Chatten adosse simplement sa voix contre un accordéon minimaliste pour évoquer l’usure du couple. Avec Nabokov (encore une référence littéraire !), il affiche un radicalisme presqu’hardcore. C’est tout ce violent torrent émotionnel hérité de la folk des anciens mais viscéralement rock dans les oreilles qui fait de Skinty Fia un chef d’œuvre.

En 2019, Qobuz rencontrait Fontaines D.C. à l'occasion de la sortie de Dogrel, leur premier album Qobuzissime. Une interview pour évoquer cette entrée au disque ainsi qu'un One Cover One Word pour parler influences et inspirations. Séances de rattrapage :

ÉCOUTEZ "SKINTY FIA" DE FONTAINES D.C. SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article