Votre panier est vide

Rubriques :
News

Arcade Fire, format XXL

Par Smaël Bouaici |

Avec "WE", le groupe de Montréal signe son album le plus commercial mais pas pour autant le moins passionnant...

Cinq ans après Everything Now, l’album le moins bien reçu de leur carrière, qu’a préparé Arcade Fire pour son sixième essai studio ? Le groupe montréalais a mis toutes les chances de son côté en confiant la production à Nigel Godrich, le gourou de studio de Radiohead, et livre WE, un disque compact sans prise de risque inutile.

On retrouve une bonne partie des éléments qui ont fait le succès d’Arcade Fire, des ballades pop, des pianos qui font vibrer, des guitares acoustico-mélancoliques, des moments lyriques, des moments à la Bowie, des intros à rallonge qui font monter la pression, des beats disco, des refrains faciles à chanter dans les stades… Largement de quoi se réconcilier avec les fans !

Un disque composé en plusieurs temps durant le confinement par les deux leaders/chanteurs Win Butler et Régine Chassagne, bloqués aux États-Unis durant le pic de la crise du Covid. “Les frontières canadiennes étaient fermées. On avait déjà écrit Age of Anxiety, End of the Empire et plusieurs autres chansons. On ne savait pas quand on allait pouvoir réunir le groupe, ni même si ça allait être possible ! Nous étions très inspirés et très connectés, mais le monde pour lequel nous étions en train de faire ce disque changeait beaucoup trop.

ÉCOUTEZ "WE" D'ARCADE FIRE SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article