Catégories :
Interview

Rencontre avec Anouar Brahem

Entre les doigts d’Anouar Brahem, le oud s’est aventuré dans des sphères inattendues. Rencontre avec cet impressionniste de la mélodie et improvisateur toujours très inspiré.

Par Marc Zisman | Interview | 2 octobre 2009
Réagir
Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Les musiciens comme Anouar Brahem sont rares. Le terme a beau être galvaudé mais, en l’espèce, colle à merveille à ce maître du oud ayant su faire évoluer son instrument de prédilection vers des contrées inattendues, originales et juste majestueuses.

Sans qu’on puisse savoir s’il s’agit de jazz, de musique du monde ou d’autre chose – mais qu’importe finalement – le chant instrumental de ce natif de Tunis enivre et hypnotise qu’elle que soit la configuration dans laquelle il évolue.

Cet automne, c’est entouré de Klaus Gesing (clarinette basse), Björn Meyer (basse) et Khaled Yassine (darbouka et bendir) que Brahem s’est lancé dans un sublime The Astounding Eyes Of Rita enregistré comme toujours sur l’impeccable label ECM. Le temps d’une rencontre-podcast, il évoque ce nouveau projet et revient sur les étapes phares de sa carrière atypique.

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters