Votre panier est vide

Rubriques :
Interview

Interview

« Les pianistes âgés prennent une telle ampleur ! J’attends donc avec impatience d’être très vieux » : rencontre avec Alexandre Tharaud

Par Marc Zisman |

Il n’a pas de piano chez lui. Travaille avec François Morel, Bartabas ou Juliette. Ne vit que pour la scène. Vénère Barbara. Passe de Kagel à Rameau. Rencontre avec l’atypique pianiste français qui accroche aujourd’hui Erik Satie à son tableau de chasse discographique.

Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Il se demande toujours quel est son métier… Voyage sans cesse… Evoque souvent l’envie de ne plus graver de disques… Revendique le fait de ne pas avoir de piano chez lui… Malgré sa forte médiatisation, l’intrigant Alexandre Tharaud est surtout un passionnant pianiste, ambassadeur unique de la musique française.

A l’occasion de la publication chez Harmonia Mundi d’Avant-dernières pensées, un double album consacré à l’auteur des Gymnopédies et des Gnossiennes avec la participation, sur le second CD, de la chanteuse Juliette, du ténor Jean Delescluse, du pianiste Eric Lesage, de la violoniste Isabelle Faust et du trompettiste David Guerrier, Tharaud décrypte sa passion et son approche de Satie mais livre surtout les interstices de son intimité avec le piano.