Votre panier est vide

Rubriques :
News

Le Don au cœur de bœuf

Par Marc Zisman |

Don Van Vliet, alias Captain Beefheart, s'est tu pour de bon...

Bluesman atypique génial reconverti en peintre étonnant, Don Van Vliet, alias Captain Beefheart, s’est éteint à l’âge de 69 ans. A ceux qui auraient oublié que le blues est sale, que le blues est cru, que le blues est primal et primitif, bref que le blues est beau, l’écoute de Beefheart est peut-être le plus essentiel rappel à l’ordre. Comme le chant du fils d’Howlin’ Wolf et d’Albert Ayler… En pire… De Tom Waits à Alain Bashung, de Nick Cave à son ami et complice Frank Zappa, de Sonic Youth au Black Keys, ils sont légions à avoir subi l’influence plus ou moins directe du féroce et furibard Captain Beefheart. De ce blues aux accents vaudous. De ce free jazz nocif et malsain. De ce rock trisomique. De ce funk déstructuré. De ce punk famélique. Comme ici, en 1968, sur la Croisette cannoise :



 Lire aussi