Votre panier est vide

Rubriques :
News

La nouvelle voix des Sahraouis

Par Max Dembo |

Le cri d’Aziza Brahim…

Exil, droit à la liberté, lutte... Aziza Brahim est une voix. Un cri. Avec Mabruk, son véritable premier album, la chanteuse née dans les campements de réfugiés proches de Tindouf, en Algérie, évoque le combat pour l'indépendance du peuple sahraoui, la difficulté de vivre en exil et les morts tombés pour la cause du Front Polisario.

Épaulé par le groupe Gulili Mankoo qui réunit musiciens sahraouis, espagnols, colombiens et sénégalais, elle fusionne musique africaine, rock, blues et funk. Un album Qobuzissime, produit par Aziza elle-même, qui offre aussi un subtil instrumentarium métissé avec tbel, la percussion sahraouie traditionnelle, guitares acoustiques et électriques et surtout la voix puissante et vibrante d'Aziza chantant en arabe hassinya et en espagnol. Un cri, vraiment.





 Lire aussi

À découvrir autour de l'article