Votre panier est vide

Rubriques :
News

Blues & soul made in China

Par Clotilde Maréchal |

L'hommage de China Moses rendu aux grandes dames du blues et de la soul...

Le nouvel album de China Moses conçu avec Raphaël Lemonnier fait joliment défiler les fantômes de Dinah Washington, Mamie Smith, Helen Humes, Lil Green, Ma Rainey, Esther Phillips, Nina Simone, Janis Joplin, Etta James, Ann Pebbles et Donna Summer. Avec Crazy Blues, le tandem a choisi d’exploiter les ressources de leurs itinéraires personnels fait de découvertes, de rencontres, de coups de foudre, sans se soucier des étiquettes et se laisser enfermer dans un genre particulier. Ainsi, les titres proposés se démarquent des versions de référence par une structure originale et des arrangements élaborés par Lemonnier qui utilise parfois un piano Wurlitzer. Servis par des musiciens rompus à ce genre d’exercice, s’ajoutent les orchestrations pour les cuivres de François Biensan qui parent d’une nouvelle jeunesse Why Don’t You Do Right, le succès de Lil Greene dont Peggy Lee a laissé une version mémorable, Crazy Blues de Mamie Smith qui initiera la vogue des chanteuses de blues, Cherry Wine, le duo avec Sly Johnson évocateur de la vie d’Esther Phillips, et Hot Stuff, le tubesque hit de Donna Summer. Dans le même esprit, You’re Crying est présenté ici avec une section de cordes - arrangée par Jean-Claude Ghrenassia - absente de la version de Dinah Washington. On y trouve aussi l’emblématique Work Song de Nina Simone, Closing Time, duo avec Hugh Coltman, par ailleurs l’auteur des paroles mises en musique par Raphaël Lemonnier, qui restitue l’ambiance d’un bar en fin de soirée et The Mailman The Butcher and Me, composition originale de China et Raphaël dédiée aux différents personnages masculins évoqués dans des blues comme le docteur de Dr Feelgood, le dentiste de Long John Blues ou le réparateur de télévision de T.V. Is The Thing This Year.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article