Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Festival Musique et Mémoire : le Baroque autrement

Par Eva Sauphie |

Evénement incontournable de la scène baroque française, le festival Musique et Mémoire se déroulera du 16 juillet au 1er août, dans le pays des Vosges Saônoises, en Franche-Comté.

Pour cette 17e édition, le Festival Musique et Mémoire, qui se tiendra du 16 juillet au 1er août, conjuguera créations, accompagnements artistiques, expérimentations, et arts de la scène, dans des édifices patrimoniaux d’exception de Franche-Comté (plateau des Mille Etangs, Basilique Saint-Pierre de Luxeuil-les-Bains, église prieurale de Marast, église Saint-Martin de Lure, temple d’Héricourt, temple St Jean de Belfort, etc.).

Pas moins de douze concerts d’ensembles et d’artistes reconnus auront lieu dans le pays des Vosges, entre scène ancienne et scène nouvelle. Les spectacles vivants mêleront musique médiévale, baroque et Renaissance, sans passer à côté des œuvres de notre temps. Comme le programme que réserve Marianne Muller et sa basse de viole, qui présentera Au fil du temps - un solo on ne peut plus contemporain repoussant les frontières du baroque -, qui déploiera un jeu léger et impertinent, à la fois mélodique et harmonique.

Au programme également, Chiara Banchini, figure majeure de la scène baroque internationale, et l’Ensemble 415, ainsi que l’organiste Jean-Charles Ablitzer, qui renouvèlera l’expérience heureuse du cycle L’Orgue en scène dédiée cette année à deux pères fondateurs de la musique baroque européenne, Jehan Titelouze et Michael Praetorius. Ce programme aura pour ambition de restituer les répertoires adaptés à chaque type d’orgue -, Ablitzer ayant initié la construction de deux instruments complémentaires de l'orgue italien de l'église Sainte-Odile (Gérald Guillemin, 1979) et de l'orgue nordique du temple Saint-Jean (Marc Garnier, 1984) à Belfort -, en recréant un écrin dramatique où les voix et les instruments feront écho aux émouvantes musiques de Frescobaldi, Praetorius, Buxtehude, Bach, etc.

Les solistes Alla francesca et Discantus interprèteront L’Homme nouveau. Quant aux globe-trotters de l’Ensemble XVIII-21 le Baroque Nomade, à l’empreinte musicale baroque du XVII et XVIIIe siècle, ils proposeront un véritable laboratoire sonore, où viendront se frotter des sonorités plurielles venues des quatre coins du globe.

Emmenés par Jean-Christophe Frisch, les membres de XVIII-21 ont sillonné le monde, et traduisent aujourd’hui leur goût pour l’exotisme et les sons issus d’ailleurs. Leur musique sera marquée de mélodies ottomane, persane, afghane, éthiopienne…

Musique et Mémoire étendra son soutien à la musique baroque, en organisant comme chaque année des résidences d’artistes, des conférences, des manifestations conviviales à l’instar des Mises en bouche, conversations gourmandes en compagnie de spécialistes de l’époque baroque, animées par les artistes invités, le tout autour d’un bon dîner.

Le site du Festival Musique et Mémoire

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article