Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Quand Levinas célèbre Schumann...

Par Marc Zisman |

Le pianiste et compositeur Michaël Levinas jouera Robert Schumann le 9 avril à Paris au Grand auditorium de la BnF.

Pianiste concertiste, compositeur, le double profil artistique de Michaël Levinas détermine son interprétation et sa carrière. Vendredi 9 avril à 18h30, ce passionnant acteur de la vie musicale se produira au Grand auditorium de la BnF François Mitterrand avec un programme consacré à Robert Schumann : Etudes symphoniques, Les Papillons, Carnaval.

Né à Paris, Michaël Levinas a eu pour maîtres notamment Vlado Perlumuter, Yvonne Lefébure et Yvonne Loriod et a suivi le cursus du Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Au sortir de la classe de composition, il a été pensionnaire à la villa Médicis. Sa formation de compositeur lui a permis de développer un jeu pianistique et une culture instrumentale qui retrace l’histoire de l’interprétation qui va de la fin du baroque à la musique du XXe siècle.

Ainsi la discographie pianistique de Levinas, qui s’étend de Bach à Boulez, a été jalonnée d'enregistrements très remarqués par la critique. Parmi ceux-ci, son tout premier disque consacré à Schumann et révélé au MIDEM classique, l'intégrale des Sonates de Beethoven, Le Clavier bien Tempéré de Bach, l'intégrale des Etudes de Scriabine et le CD Double face Levinas/Ligeti.

Michaël Levinas a fait en concert une intégrale des Sonates de Beethoven à Paris, salle Gaveau, ainsi que plusieurs « Atelier du musicien » sur France Musique, consacrés à ce corpus. En 2004, il a fait une tournée consacrée à l'intégrale du Clavier bien tempéré, tournée inaugurée dans la grande salle de la Cité de la musique de Paris. Cette intégrale était reliée à la création de son Opéra Les Nègres donné plus de vingt fois à l'Opéra de Lyon et celui de Genève. Les jours de relâche, Michaël Levinas jouait sur la scène du Théâtre les deux livres du Clavier bien tempéré.

Invité par les plus grands festivals de musique contemporaine européens, Michaël Levinas a joué des œuvres de Stockhausen, Boulez, Messiaen, Ligeti, et a créé des pièces, notamment de Nunes, Murail. Les vocations du pianiste et du compositeur sont intimement liées. Ses œuvres sont jouées par les grands interprètes d'aujourd'hui, en France et à l'étranger. Il a été invité à enseigner la composition dans certaines des plus prestigieuses académies de composition, notamment les cours d'été de Darmstadt, le séminaire de Royaumont et l'école supérieure de musique de Barcelone.

C’est sans doute l’écoute du pianiste qui modèle le son de son instrument qui a inspiré aussi le compositeur explorateur acoustique. L'œuvre de Levinas n'a jamais cessé d'ausculter le domaine du timbre et de l'acoustique, notamment dans des pièces comme Appel, Ouverture pour une fête étrange, La Conférence des Oiseaux. La question fondamentale de la relation texte-musique, Les Aragon (1998), en témoignent tout particulièrement, ainsi que ses récentes et magistrales contributions à la scène : son opéra Go-gol (1996) d'après Le Manteau de Nicolas Gogol a été créé par le festival Musica de Strasbourg, l'Ircam et l'Opéra de Montpellier dans une mise en scène de Daniel Mesguich.

Son opéra Les Nègres, d'après la pièce de Jean Genet, dont le compositeur a établi le livret, était une commande de l'Opéra National de Lyon et de l'Opéra de Genève, il a été créé en 2004 dans une mise en scène de Stanislas Nordey et repris au grand théâtre de Freiburg en 2006 dans une nouvelle production. Un troisième opéra, composé d'après La Métamorphose de Franz Kafka, est aujourd'hui en cours de conception et de composition. Michaël Levinas est professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris.

Le site officiel de Michael Levinas

Le site officiel de la BnF

À découvrir autour de l'article