Votre panier est vide

Rubriques :
Sur Scène

Marie Fujiwara à la Salle Cortot

Par Isabelle Couillens |

La violoncelliste japonaise Marie Fujiwara, lauréate du deuxième prix du concours Tchaïkovski en 1978, donnera un concert jeudi 3 mars à Paris, Salle Cortot, et interprètera la musique de Franck, Hayashi et Rachmaninov.

La violoncelliste japonaise Marie Fujiwara est en concert à la Salle Cortot jeudi 3 mars. Elle sera accompagnée au piano de Teru Kurato et interprètera une Sonate de Franck, la divinité de la terre et le renard d'Hayashi et deux pièces de Rachmaninov : Danse Orientale Op.2 n°2 et Prélude Op.2 n°1. Ils donneront ce même programme, le dimanche 6 mars, au Salon Musica Nigella à Tigny-Noyelle dans le Pas-de-Calais.

Détentrice d’un second prix au Concours international Tchaïkovski de Moscou en1978, Fujiwara s’est fait remarquer par des personnalités musicales comme Idéo Saïto – fondateur de l’Ecole de Musique de Toho –, Pierre Fournier ou Mstislav Rostropovitch et joue avec différents orchestres à travers le monde tels que l’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg, l’Orchestre National de Dresde, l’Orchestre de Chambre des Pays-Bas et avec les principaux orchestres du Japon.

Marie Fujiwara possède un vaste répertoire de musique de chambre qui fut enrichi par ses collaborations avec différents musiciens comme Jean-Jacques Kantorow (violon) et Vladimir Mendelssohn (alto) avec lesquels elle fonda le Trio Mozart, le pianiste Jacques Rouvier ou le compositeur Ryuichi Sakamoto.

On peut juger l’étendu de son travail aux quelques trente cinq albums qu’elle a enregistrés chez Denon, avec entre autres l’intégrale des Suites pour violoncelle seul de Bach ou l’intégrale des Quatuors avec flûte de Mozart. En 2008 elle a publié un disque Beethoven Liszt et Schumann avec la clarinettiste Fumie Endo et le pianiste Teru Kurato qui l’accompagne le 3 mars à la Salle Cortot. Marie Fujiwara joue sur une violoncelle Stradivarius.

Réservez vos places au tarif préférentiel de 15€ en envoyant un mail à euphonie@noos.fr

Site de la Salle Cortot

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article