Votre panier est vide

Rubriques :
Interview

Interview

Le Trio Joubran, une rencontre-podcast

Par Marc Zisman |

Album après album, les frères Joubran embarquent le oud, instrument attaché à leur famille depuis cinq générations, sur des terres vierges et envoutantes.

Écouter ce podcast :
Télécharger ce podcast :   m4a  |  mp3
Suivre ce podcast par :   RSS  |  iTunes

Difficile de n’être que musicien lorsqu’on est Palestinien. Samir, Wissam et Adnan Joubran sont frères, palestiniens et musiciens. Une origine qui bien que revendiquée fait oublier à certains que leur propos est avant tout musical donc artistique… En quelques années, le trio qu’ils ont fondé a embarqué son instrument fétiche – le oud – vers des terres vierges. Les Joubran peuvent se draper dans la poésie du grand Mahmoud Darwish, épouser les contours d’images cinématographiques, inviter Dhafer Youssef sur leur disque ou s’envoler ailleurs, leur approche possède toujours cette couleur unique assez intemporelle. Sans opter pour le classicisme des anciens ou le métissage jazz d’un Anouar Brahem, le Trio Joubran propose un univers autre, une sonorité autre. Avec AsFar, leur cinquième album, ils imposent un peu plus cette vision si personnelle. Celle de trois frères pourtant bien différents, qui tracent la même ligne avec trois crayons bien distincts. Une vision où le silence et surtout l’espace se déplace entre les notes comme nulle part ailleurs.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article