Votre panier est vide

Rubriques :
News

Viramundo, un voyage avec Gilberto Gil

Par Max Dembo |

Viramundo, le nouveau documentaire réalisé par Pierre-Yves Borgeaud et produit par Emmanuel Gétaz, est un passionnant voyage musical avec Gilberto Gil au cœur des peuples de l'hémisphère sud, du Brésil à l'Afrique du Sud et l'Australie, faisant face aux problèmes de racisme et d'identité.

Après s’être penché sur le cas de Youssou N’Dour avec Retour à Gorée, le réalisateur et scénariste suisse Pierre-Yves Borgeaud signe un nouveau film abordant la question de la diversité culturelle autour du grand Gilberto Gil, musicien majeur, devenu ministre de la culture dans son Brésil natal. Intitulé Viramundo, ce passionnant documentaire qui sortira sur les écrans à la rentrée est un voyage musical en compagnie de cet acteur phare de la bossa nova et du mouvement tropicaliste, au cœur des peuples de l'hémisphère sud, du Brésil à l'Afrique du Sud et l'Australie, faisant face aux problèmes de racisme et d'identité.

Un album inspiré par la musique de Viramundo a également été enregistré par Gil en Suisse où il se produira, au Festival de Montreux, le 10 juillet… Figure légendaire de la bossa nova et leader du mouvement tropicaliste, Gilberto Gil qui a composé plus d’une soixantaine d’albums, est un genre musical à part entière. Une icône vivante, tant musicale que spirituelle… S’il n'a aujourd’hui plus grand chose à prouver, chacun de ses concerts rappelle qu’il a encore pas mal de choses à exprimer.

Héros national et ancien ministre de la culture du Brésil entre 2003 à 2008, Gilberto Gil poursuit sa brillantissime carrière, longue de quatre décennies, pendant lesquelles il a redéfini la musique populaire brésilienne, en plus d’en être l’ambassadeur mondial.

Né à Salvador de Bahia le 26 juin 1942, diplômé en gestion, Gilberto Gil obtient son premier emploi dans l'entreprise Gessy Lever (futur Unilever…) à São Paulo. Mais c'est évidemment la musique qui le rend célèbre dans les années 60, au sein du mouvement tropicaliste… La bossa nova est son terrain de prédilection et avec son compatriote Caetano Veloso, il formera un tandem qui n’est pas sans rappeler celui composé de Lennon et McCartney…

Emmanuel Gétaz est le producteur de Viramundo. Il a également travaillé sur la production d’un album inspiré par les musiques du film. Né en 1965 à Lausanne, Gétaz crée en 1983, avec un ami d’enfance, le Cully Jazz Festival, aujourd’hui le deuxième festival de jazz de Suisse. En 1989, il fonde une agence de management artistique, s’occupant de Thierry Lang (qui signera plus tard chez Blue Note) et de Piano Seven, puis il rejoint le Montreux Jazz Festival, comme bras droit de Claude Nobs. Il devient ensuite le producteur exécutif du Spectacle d’Ouverture d’Expo.02 avant de créer en 2003 Dreampixies, un bureau actif dans les domaines de la culture, de l’audiovisuel et de la diffusion du savoir qui se concentre aujourd’hui sur la production audiovisuelle.

La société est à l’origine du projet de film Retour à Gorée, pour lequel Emmanuel Gétaz co-écrit le scénario, assure la production musicale et la co-production. Primé à de nombreuses reprises (Prix du meilleur documentaire au Pan African Film Festival de Los Angeles 2008 et Prix du meilleur documentaire suisse au festival Vision du réel de Nyon 2007, entre autres), ce film est distribué internationalement.

Le site de Viramundo

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article