Votre panier est vide

Rubriques :
News

Herbie Hancock à l'UNESCO

Par Anaïs Marquilly |

Le pianiste de jazz américain Herbie Hancock est nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.

Irina Bokova, la directrice générale de l’Organisation des Nation Unis pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) nommera le 22 juillet prochain, le pianiste américain Herbie Hancock Ambassadeur de Bonne Volonté de l’Organisation, en reconnaissance de son « engagement en faveur de la promotion de la paix à travers le dialogue, la culture et les arts ». La cérémonie prendra place au siège de l’organisation à Paris.

Dans cette fonction, la tâche d'Hancock sera de «contribuer aux efforts de l'UNESCO pour promouvoir la compréhension entre les cultures, avec une attention particulière portée à l'émergence d'idées nouvelles et créatives parmi les jeunes, en vue de trouver des solutions aux problèmes mondiaux et d’assurer un accès équitable à la diversité des expressions culturelles ». Un rôle qui devrait parfaitement convenir au compositeur et pianiste de légende dont les cinquante années de carrière ont été marquées par de multiples directions musicales novatrices et un dévouement pour la promotion culturelle.

Infiniment doué, Herbie Hancock commence le piano à l’âge de 7 ans. Formé au classique, il se retrouve 4 ans plus tard soliste au Chicago Symphony Orchestra. Il se tourne vers le jazz dans les années 1950, puis fait ses armes au début des années 1960 au côté de David Byrd. Il rejoint ensuite le quintet de Miles Davis avec Ron Carter, Tony Williams, George Coleman, et plus tard Wayne Shorter alors que sa carrière solo décolle elle aussi.

En véritable caméléon et précurseur, Herbie Hancock s’est essayé à tous les registres au sein de ses formations successives. Électronique, rock, funk, world et même hip-hop ont agrémenté sa musique au cours du temps.

Son parcours en dehors de la scène est tout aussi exemplaire. Membre actif de la chaire de jazz de la Los Angeles Philharmonic Association et du Thelonius Monk Institute of Jazz, fondateur du Comité international des artistes pour la paix, Hancock est ainsi très investi dans différents domaines. En tant qu'ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, Herbie Hancock rejoindra des figures politiques majeures comme Nelson Mandela ou Rigoberta Menchu, mais aussi quelques artistes comme la diva Montserrat Caballé, le pianiste argentin Miguel Angel Estrella, le violoniste israélien Ivry Gitlis, ou encore Jean Michel Jarre.

Le site d'Herbie Hancock

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article