Votre panier est vide

Rubriques :
Industries

Radio : le retour de la vengeance des quotas…

Par Max Dembo |

Le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) annonce la prise de nouvelles mesures pour offrir à la chanson française une meilleure exposition à la radio.

Depuis 1996, les radios privées ont des obligations minimales en matière de diffusion de chansons d’expression française. Obligations contrôlées par le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel) qui publie, dans un communiqué, de nouvelles mesures dans ce domaine. Nouvelles mesures « en faveur d’une exposition accrue des chansons d’expression originale française » qui ont été acceptées par les représentants de la filière musicale et des radios.

Ainsi, la période durant laquelle une chanson bénéficie de la qualification « nouvelle production » est portée de six à neuf mois afin de lui offrir une exposition plus longue…

A compter du 1er janvier, seuls les titres dont la durée de diffusion sera d’au moins deux minutes (contre une minute actuellement) seront prises en compte par le CSA, ainsi que ceux d’une durée inférieure à deux minutes dès lors qu’ils seront diffusés dans leur intégralité. Cette dernière mesure vise les radios qui contournent la règle des quotas en se contentant de diffuser de courts extraits… Les radios disposeront d’un délai de trois mois pour adapter leur programmation.

Selon la loi, les quotas imposent 40% de chansons francophones dont 20% de nouveaux talents ou de nouvelles productions pour les radios généralistes. Pour les radios spécialisées dans la mise en valeur du patrimoine musical, le quota est fixé à 60% de chansons françaises dont 10% de nouvelles productions. Enfin pour les radios jeunes, le plancher est de 35% de chansons françaises mais avec 25% au moins de nouveaux talents.

Consultez le communiqué du CSA

Le site officiel du CSA