Votre panier est vide

Rubriques :
Industries

Fusion Universal – EMI : le oui de Bruxelles

Par Clotilde Maréchal |

La Commission européenne a autorisé Universal à racheter les activités de musique enregistrée d'EMI, sous condition de la vente de plusieurs des principaux labels de la major britannique...

Selon Reuters, les autorités antitrust européennes ont autorisé, ce vendredi 21 septembre, Universal Music Group (UMG) à racheter les activités de musique enregistrée d'EMI pour 1,5 milliard d'euros, la filiale de Vivendi s'étant engagée à vendre plusieurs des principaux labels d'EMI et certains des siens…

La Commission européenne précise dans un communiqué que ces cessions, qui incluent les labels Parlophone, Chrysalis, Mute et EMI Classics du Britannique ainsi que Sanctuary et Co-op Music, aujourd'hui propriété d'UMG, ont apaisé les craintes suscitées par la part de marché combinée du nouvel ensemble.

EMI a été mis en vente par Citigroup, qui avait repris le groupe britannique après un défaut de son actionnaire précédent, le fonds d'investissement Terra Firma, sur certains prêts accordés par le groupe bancaire américain.