Votre panier est vide

Rubriques :
Chers disparus

Daniel Catán est mort

Par Marc Zisman |

Le compositeur mexicain Daniel Catán, auteur de nombreux opéras dont le récent Il Postino avec Plácido Domingo, est décédé à l’âge de 62 ans.

Daniel Catán est décédé le 11 avril à Austin au Texas où il enseignait pour six mois à l'université. Le compositeur mexicain était âgé de 62 ans. La nouvelle a été annoncé par l'Opéra de Los Angeles, où son dernier opéra Il Postino avait été créé en septembre dernier.

L'institution lyrique californienne dirigée par Plácido Domingo a rendu hommage au compositeur, par la voix de son président Marc I. Stern. « Il était incontestablement l'un des compositeurs d'opéras les plus importants de notre époque, et l'un des plus populaires. Sa mort brutale est une perte terrible pour le monde de la musique classique », écrit-il. « L'incroyable succès d'Il Postino, son dernier opéra achevé, ouvrait une nouvelle ère dans sa création artistique », a ajouté Steren.

Né le 3 avril 1949 à Mexico, Catán avait fait ses études musicales en Grande-Bretagne dans le Sussex puis à l'université de Princeton dans le New-Jersey aux côtés notamment de Milton Babbitt, James Randall et Benjamin Boretz. Il était l'auteur d'un catalogue assez varié (musique de chambre, ballet, symphonique, etc.) mais restait surtout connu pour ses opéras, de facture classique et résolument tonale. Influencé par Puccini, Strauss, Ravel ou bien encore Debussy, et privilégiant les orchestrations luxuriantes et les lignes mélodiques fortes, ses œuvres comptaient autant de fans que de détracteurs…

Le premier opéra de Daniel Catán, La Hija de Rappacini, a été présenté au San Diego Opera en 1994. Le deuxième, Florencia en el Amazona, écrit en collaboration avec l’écrivain Gabriel Garcia Márquez, adaptation de son Amour aux temps du choléra, a la particularité d’être le premier opéra en langue espagnole commandé par une grande maison américaine. L’ouvrage a été joué dans de nombreuses salles américaines depuis sa création en 1996, mais la première représentation européenne n’eut lieu qu’en 2006 à Heidelberg. Son succès en amenea un autre, celui de Salsipuedes, commande du Houston Grand Opera.

Sa quatrième et dernière pièce lyrique, Il Postino, adaptée du célèbre film tiré du roman d'Antonio Skarmeta, avait été créée avec succès à l'Opéra de Los Angeles en septembre dernier. Domingo, ami de longue date du défunt, interprétait pour l'occasion le rôle sur-mesure de Pablo Neruda.

A l’occasion de cette création, Daniel Catán avait déclaré à l'AFP qu’ « avec le temps, mes opéras sont devenus plus italiens, plus lyriques. Et je crois les personnages ont désormais davantage de force ». Ces derniers temps, il travaillait sur une commande de l'université d'Austin, une adaptation pour l’opéra du célèbre film de 1941 de Frank Capra L'Homme de la rue.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article