Votre panier est vide

Rubriques :
Qibuz Lundi

QIBUZ / Lundi 7 décembre 2009

Par Marc Zisman |

Chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : voici la nouvelle rubrique coquine de Qobuz.com. la vérité est toujours bonne à lire !






Trans 2009 : le bilan

Le pari était osé… Pour son édition 2009, les Transmusicales de Rennes avaient fait le choix de ne programmer que de l’obscur, de l’inconnu ou presque… Désireux de revenir à sa fonction première de défricheur de talents (à moins que la vraie raison se situe davantage vers des problématiques de budget peau-de-chagrin ?), le célèbre festival rennais n’offrait cette année aucune méga-star de la scène pop, rock ou electro. Ces Trans, qui se sont achevées dimanche au petit matin, ont tout de même attiré 50.000 spectateurs, une fréquentation en recul par rapport à 2008 pour cette 31e édition qui a apporté comme chaque année son lot de coups de cœur. « Le bilan est plutôt bon », a estimé la co-directrice du festival Béatrice Macé, lors d'une conférence de presse dans la nuit de samedi à dimanche. « On avait fait le pari cette année d'avoir un festival en deux temps et en deux sites. Le Liberté et le Parc Expo sont différents, mais c'est la même dynamique de projet », a-t-elle souligné. En 2004, le festival avait dû quitter Le Liberté, la grande salle du centre ville de Rennes, fermée pour des travaux de grande ampleur. Il s'était alors installé en périphérie de la ville, au Parc Expo, certains concerts restant organisés en centre-ville mais dans des salles beaucoup plus réduites. Pour son retour dans les Trans, Le Liberté (rouvert il y a peu) a affiché complet jeudi avec 6.000 spectateurs. Les soirées de vendredi et de samedi, toujours organisées au Parc Expo, ont attiré respectivement 9.200 et 11.500 (complet) spectateurs. Au total, le festival (y compris la tournée organisée dans de petites villes) a accueilli 50.000 personnes (dont environ 24.000 places payantes), contre 52.000 en 2008, a indiqué Béatrice Macé… Pour l'avenir, elle a indiqué que les Trans « n'étaient pas à part du contexte économique général » et allaient être « touchées » comme d'autres manifestations culturelles par la baisse des aides publiques. « Il va falloir qu'on baisse le budget (2,5 millions d'euros actuellement) et qu'on s'adapte », a-t-elle averti.


**********




Vevo est vivant

Le site internet musical Vevo a annoncé qu'il débuterait le 8 décembre aux Etats-Unis et au Canada. Fruit d'une alliance entre YouTube et les majors Universal Music et Sony Music Entertainment, soutenues par la société publique émiratie Abou Dhabi Media Company (ADMC), ce site de clips musicaux, dont la création avait été annoncée en avril par YouTube et Universal Music, se présente comme mariant « ce qu'il y a de mieux dans les contenus musicaux avec la technologie dernier cri et la communauté d'utilisateurs de YouTube ». Ses programmes seront accessibles à la fois sur son site propre et sur YouTube, filiale de Google. « L'intention de Vevo est d'offrir aux fans de musique un accès sans égal à un riche catalogue musical, qu'il s'agisse de vidéos traditionnelles ou d'autres programmes nouveaux et originaux », a expliqué le directeur général du site Rio Caraeff. Vevo a précisé que l'an prochain, ses programmes seraient enrichis des émissions de 90 stations de radio CBS, apportant notamment des concerts en direct, des interviews avec des artistes et autres couvertures des coulisses d'événements musicaux. Les contenus du site musical Last.fm, propriété de CBS, viendront également enrichir Vevo.


**********




Le vernis du mystère Stradivarius craque un peu…

Selon l’AFP, Stradivarius appliquait sur ses violons un vernis plutôt simple, un peu à la manière des peintres, à des fins esthétiques sinon acoustiques, selon une étude franco-allemande ambitieuse mais qui ne dissipera pas complètement le mystère entourant le savoir-faire du célèbre luthier. Publiée vendredi dans la prestigieuse revue de chimie allemande Angewandte Chemie International Edition, l’étude a été menée à partir de cinq violons de l'Italien Antonio Giacomo Stradivari (1644-1737) conservés au Musée de la Musique, à Cité de la Musique à Paris. Ces cinq Stradivarius présentaient le double mérite d'être dans un bon état de conservation et de couvrir plus de trente ans de facture du maître de Crémone. Depuis deux siècles et demi, le millier d'instruments à cordes fabriqué par Stradivarius, dont plus de la moitié nous est parvenue, a suscité bien des convoitises, et leur admirable sonorité a été au centre de multiples hypothèses et controverses. Outre le bois, le vernis a particulièrement intéressé les chercheurs. « Malheureusement, on n'était pas arrivé à une compréhension globale cohérente et homogène », a expliqué à l'AFP Jean-Philippe Echard, ingénieur-chimiste au laboratoire de recherche et de restauration du Musée de la Musique. D'où l'idée de mener une étude de longue haleine (quatre ans !) avec une équipe multidisciplinaire (chimistes, luthiers, restaurateurs...) composée de douze chercheurs de sept institutions, « ce qui ne s'était jamais fait en lutherie », selon Echard. Le résultat surprendra ceux qui croyaient en la sophistication des matériaux utilisés. « Nous avons découvert que Stradivarius avait employé des composants communs et facilement disponibles, qui étaient habituellement utilisés parmi les artisans et artistes du XVIIIe siècle », écrivent les signataires de l'article intitulé La nature de l'extraordinaire finition des instruments de Stradivarius. Grâce à des analyses effectuées notamment sous la lumière infrarouge du synchrotron SOLEIL (plateau de Saclay, près de Paris), l'équipe a pu déterminer la composition chimique du vernis, constitué de deux très fines couches. La première est à base d'huile. Elle est recouverte d'une seconde, un mélange d'huile et de résine de pin auquel Stradivarius a incorporé différents pigments utilisés en peinture. Cette technique pourrait « expliquer la chatoyance des reflets et la texture des bois vernis des violons », explique l'équipe dans une synthèse. « Autant on n'a pas d'indice qui permettrait de dire que le vernis a une influence sur le son, autant la présence de ces pigments, dans les quatre instruments les plus tardifs, montre une intention de colorer le vernis », souligne Jean-Philippe Echard. « C'est la même technique que celle qu'utilisaient les peintres de chevalet, comme les Vénitiens, ceux de l'Italie du nord, pour faire les nuances des carnations ou figurer la richesse des draperies rouges », ajoute-t-il. « Maintenant on va essayer de retrouver, par l'expérimentation, le geste possible de Stradivarius », ajoute le chimiste. Selon ce chercheur, la connaissance acquise sur les vernis sera utile pour conserver les instruments et « intéresse énormément la communauté des luthiers qui, depuis longtemps, cherche à obtenir les effets visuels des Stradivarius ». Pour le reste, le mystère Stradivarius demeure. « La qualité de cet auteur ne tient pas dans une formule magique qu'il y aurait dans son vernis, elle tient à la dimension artistique dont il est venu à être porteur », avance le responsable du laboratoire du Musée de la Musique, Stéphane Vaiedelich.


**********




Little Stevie, messager de la paix

La star de la soul music Stevie Wonder a été nommé « messager de la paix des Nations unies », avec pour mission de porter une attention particulière aux personnes handicapées, annonce l'organisation. « Notre nouveau Messager de la paix est quelqu'un qui est admiré par des millions de gens », souligne Ban Ki-moon, secrétaire général de l'Onu, dans un communiqué. « Il a à maintes reprises utilisé sa voix et sa relation spéciale avec le public pour créer un monde meilleur, pour défendre les droits de l'homme et les droits civiques et pour améliorer la vie de ceux qui n'ont pas autant de chance. » Devenu aveugle peu après sa naissance, il y a 59 ans, Stevie Wonder a été le fer de lance de la campagne pour faire de la Journée Martin Luther King un jour férié aux Etats-Unis, rappellent les Nations unies. Il a aussi milité pour mettre fin à l'apartheid en Afrique du Sud. Depuis plus de dix ans, il distribue des jouets à des enfants et des familles dans le besoin lors de son concert annuel de charité. Stevie Wonder rejoint ainsi de nombreuses autres personnalités à porter ce titre de « messager de la paix des Nations unies » parmi lesquelles Michael Douglas, Daniel Barenboim, Muhammad Ali, Wynton Marsalis, Luciano Pavarotti, Elie Wiesel, Yo-Yo Ma, Charlize Theron, George Clooney ou bien encore Paulo Coelho.


**********




Christine Albanel, le retour de la vengeance

François Fillon a confié à l'ex-ministre de la culture Christine Albanel une mission concernant l'adaptation du secteur de l'édition à l'économie numérique. Le Premier ministre lui a demandé d'explorer plus particulièrement trois axes de travail: la coordination de la politique de numérisation du livre avec celle des partenaires européens de la France, en liaison avec la Commission européenne; l'adaptation du secteur de l'édition à la lutte contre le piratage; le développement de l'offre légale numérique dans le secteur du livre. Christine Albanel rendra les conclusions de son rapport en avril 2010, a précisé Matignon dans un communiqué.


**********




Suspension du directeur du Conservatoire

Selon le site du Monde, le Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand a suspendu, samedi 5 décembre, de ses fonctions le directeur du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMD), le pianiste Pascal Dumay, placé sous contrôle judiciaire pour téléchargement d'images pédopornographiques. « Frédéric Mitterrand a pris connaissance de la procédure engagée à l'encontre de Pascal Dumay. Il a aussitôt décidé de suspendre cet agent de ses fonctions, dans l'attente du jugement pénal ou du prononcé d'une sanction disciplinaire », a indiqué le Ministère dans un communiqué. Nommé directeur du CNSMD par décret du 26 août du Président de la République et entré en fonctions le 1er septembre, Dumay est soupçonné d'avoir téléchargé volontairement des images d'enfants et d'adolescents sur son ordinateur. Il a été interpellé chez lui à Paris en début de semaine, a été présenté au parquet de Versailles, mercredi 1er décembre d'où il est ressorti avec un placement sous contrôle judiciaire, interdiction lui étant faite d'entrer en contact avec des mineurs, selon une source judiciaire. Dumay doit comparaître le 22 janvier devant le tribunal correctionnel de Versailles. Frédéric Mitterrand rappelle que « la suspension de fonction est une mesure d'urgence, prise à titre conservatoire et sans caractère disciplinaire, qui n'entraîne pas par elle-même l'arrêt du versement de la rémunération. Elle est d'une durée maximale de quatre mois, délai dans lequel une décision disciplinaire doit être prise ou des poursuites pénales engagées. »


**********




Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Ecrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

 Lire aussi