Votre panier est vide

Rubriques :
News

Concours Chopin 2010 : déjà la polémique ?

Par Marc Zisman |

A peine sacré lors de la XVIe édition du Concours International de Piano Frédéric Chopin, le jeu de la jeune Russe Ioulianna Avdeeva est violemment critiqué…

Une vive polémique a éclaté le 21 octobre en Pologne après la victoire de la Russe Ioulianna Avdeeva au XVIe Concours International de Piano Frédéric Chopin qui s'est achevé la veille au soir, rapporte l’AFP. « C'est la plus grande surprise dans l'histoire de ce concours », a estimé le musicologue et journaliste Adam Rozlach.

« C'est le concours Chopin. Jusqu'à présent les décisions du jury témoignaient de l'importance, au-dessus de tout, de la fidélité à l'âme de Chopin. Mais cette année, on a choisi non pas Chopin, mais la pianiste Avdeeva », a-t-il ajouté, cité par l'agence PAP.

Sixième Russe depuis les origines du concours et première femme depuis 45 ans à remporter cette épreuve prestigieuse qui se déroule tous les cinq ans, Ioulianna Avdeeva a été récompensée par une médaille d'or accompagnée d'un chèque de 30.000 euros. Elle aura l'honneur de jouer ensuite avec le New York Philharmonic et le NHK Symphony Orchestra.

« Un verdict bouleversant », a estimé pour sa part le quotidien Rzeczpospolita qui a consacré une page entière aux résultats du concours. « Avdeeva fait partie de ces pianistes habitués des concours, qui jouent de façon sûre, sans la moindre difficulté, mais d'une façon lamentablement prévisible », a déclaré le commentateur de ce journal conservateur.

« C'est une très bonne pianiste mais elle manque d'étincelle divine », a déclaré pour sa part à PAP le recteur de l'Académie de musique de Gdansk, Bogdan Kulakowski.

Même le ministre polonais de la Culture, Bogdan Zdrojewski, a mis son grain de sel dans l’affaire en déclarant : « C'est une pianiste qui intrigue les pianistes, et il faut se rappeler que cette fois-ci le jury était dominé par les grands pianistes ».

A la différence des éditions précédentes, le jury du concours a été en effet composé non plus en majorité de pianistes pédagogues, mais de grandes personnalités artistiques, telles que Martha Argerich, Dang Thai Son, Philippe Entremont ou Fou Ts'ong.

Toujours selon l’AFP, la plupart des commentateurs qui critiquent Avdeeva s'émerveillent du jeu de l'Autrichien Ingolf Wunder et du Russo-Lituanien Lukas Geniusas, qui ont remporté ex-æquo le second prix du concours, ainsi que du très lyrique Russe Danil Triphonov, troisième prix…

 Lire aussi