Votre panier est vide

Rubriques :
News

Alain Duault : « Chopin au Panthéon ! »

Par Marc Zisman |

Dans les colonnes de Classica, Alain Duault demande publiquement à Nicolas Sarkozy de faire entrer le compositeur franco-polonais au Panthéon en 2010, année du bicentenaire de sa naissance.

Décidément, ça se bouscule non pas au portillon mais au Panthéon… Après Nicolas Sarkozy désireux d’y faire entrer Albert Camus, c’est cette fois au tour du journaliste et écrivain Alain Duault, commissaire de l'Année Chopin en France, de vouloir le même sort pour le pianiste et compositeur franco-polonais en 2010, année du bicentenaire de sa naissance.

Né le 1er mars 1810 à Zelazowa Wola au centre de la Pologne d'une mère polonaise et d'un père lorrain, Frédéric Chopin a quitté la Pologne au moment de la Révolution de 1830 pour gagner Vienne puis Paris, où il est mort le 17 octobre 1849. Le génie du piano romantique, qui a composé l'essentiel de son œuvre en France et s'est lié avec l'écrivaine George Sand, repose au cimetière parisien du Père-Lachaise à l'exception de son cœur, conservé en l'église Sainte-Croix de Varsovie.

Dans une Lettre au président de la République publiée dans le numéro de décembre-janvier de notre partenaire Classica, l'écrivain, journaliste et homme de télévision Alain Duault estime qu'« il est temps d'accomplir un grand geste culturel et européen » en faisant entrer Chopin au Panthéon. « Ce sera le premier musicien » à être admis chez les « grands hommes » puisqu’en 2003 , rappelle le commissaire de l'année Chopin en France.

Alain Duault verrait aussi dans ce transfert « un vrai geste européen » s'agissant d'« un artiste à la fois français et polonais ». Le musicien a en effet « composé des polonaises ou des mazurkas, d'inspiration polonaise », mais aussi « des valses, d'inspiration viennoise, des préludes, d'inspiration allemande (via Bach), des nocturnes, d'inspiration irlandaise (via John Field, l'inventeur de cette forme), une barcarolle, d'inspiration italienne et des ballades, d'inspiration française », liste le critique musical.

Le site officiel de l’Année Chopin

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article