Votre panier est vide

Rubriques :
Concerts, festivals et tournées

L’Arpeggiata découvre le Nouveau Monde

Par Max Dembo |

Le 31 janvier, Christina Pluhar et son Arpeggiata sont à la Salle Gaveau pour présenter leur nouveau programme autour des musiques latino-américaines.

A l’occasion de la sortie de leur nouvel album Los Pajaros Perdidos prévu le 23 janvier chez Virgin Classics, Christina Pluhar et son Arpeggiata feront escale à la Salle Gaveau, mardi 31 janvier à 20h30.

Ce programme plutôt explosif sur les rythmes furibards des musiques latino-américaines sera porté à bout de voix par Lucilla Galeazzi, Vincenzo Capezzuto, Raquel Andueza et Luciana Mancini, qui explorent des chansons traditionnelles et baroques du Paraguay, du Chili, du Venezuela et de l’Argentine, sur fond de luth, psaltérion, guitare et harpe baroques, cuatro, charango et maracas, associés ici pour livrer d’inédites couleurs. Le guitariste argentin Quito Gato et l’harpiste paraguayen Lincoln Almada seront eux aussi de la partie.

Faisant feu de tout bois pour brouiller les frontières entre les siècles, Christina Pluhar est l’une des plus passionnantes empêcheuses de tourner en rond… A la tête de son ensemble L’Arpeggiata, la harpiste, luthiste et grande prêtresse du théorbe s’est drapée de toutes les créations musicales du seicento pour mieux les magnifier et transmettre aux mélomanes du Troisième Millénaire leur foudroyante modernité. Installée à Paris depuis une quinzaine d’années, la magicienne autrichienne propose avec Los Pajaros Perdidos, une vision autre du Nouveau Monde.

À découvrir autour de l'article