Catégories :

Herb Ellis est mort

Membre de la famille restreinte des grands guitaristes de l’histoire du jazz, complice d’Oscar Peterson, Herb Ellis s’est éteint à l’âge de 88 ans.

Par Marc Zisman | Chers disparus | 30 mars 2010
Réagir

Herb Ellis est décédé le 28 mars. Le grand guitariste de jazz était âgé de 88 ans. Né le 4 août 1921 à Farmersville au Texas, Ellis commencera à étudier la contrebasse, la guitare n’étant alors pas encore enseignée à l’université du Texas où il est inscrit. Il joue donc seul de son instrument de prédilection sans suivre le chemin classique de l’apprentissage.

Economiquement faible, il doit quitter le campus et part alors en tournée pour six mois avec un groupe de l'université du Kansas. En 1943, il rejoint le Casa Loma Orchestra de Glen Gray où il obtient sa première reconnaissance dans les magazines de jazz. Ellis signe ensuite avec le grand Jimmy Dorsey avec qui il enregistre ses premiers solos, voyage et joue dans les clubs et pour le cinéma jusqu'en 1947.

Avec Lou Carter et John Frigo, ils montent les Soft Winds, un trio influencé par celui de Nat King Cole. Herb Ellis joue avec ces deux complices jusqu'en 1952 date à laquelle il rejoint le trio d'Oscar Peterson (avec Ray Brown à la contrebasse) pour remplacer Barney Kessel. Encore aujourd’hui, ce mythique trio est considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs trios piano contrebasse guitare de l'histoire du jazz.

De 1953 à 1958, cette formation fait de réelles étincelles de classe, de raffinement et de swing. En plus de ses enregistrements, cette section rythmique soutient de nombreux solistes pour Verve, parmi lesquels les saxophones Ben Webster et Stan Getz, les trompettistes Dizzy Gillespie, Roy Eldridge et Harry Sweets Edison. Accompagné du batteur Buddy Rich, ils enregistrent les deux albums magistraux du duo Ella Fitzgerald - Louis Armstrong.

En 1958, Herb Ellis quitte Oscar Peterson et son trio pour être remplacé non pas par un guitariste mais par le batteur Ed Thigpen. En 1959 et 1960, Ellis part en tournée avec une autre légende du jazz : Ella Fitzgerald. Il deviendra par la suite essentiellement musicien de studio pour de nombreux artistes.

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters