Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

Test Sonus faber Omnia : la classe et l’élégance au service de la musique connectée

Par Alban Amouroux |

Sonus faber se relance dans l’enceinte sans fil, toujours avec style. Après un premier essai très haut de gamme il y a six ans, la nouvelle Omnia démocratise un peu plus la musique sans fil vue par le constructeur italien. Les choix techniques permettent de faire une proposition originale tant en termes de design que de disposition des haut-parleurs. Une enceinte hors normes qu’il nous tardait de tester.

La marque italienne Sonus faber est réputée pour ses gammes d’enceintes immédiatement reconnaissables à leur esthétique laissant la part belle au bois avec des finitions toujours impeccables. Sonus faber parvient à décliner son savoir-faire sur une très large fourchette tarifaire, du très accessible jusqu’à l’ultra-haut de gamme. Dans tous les cas, les enceintes sont fabriquées en Italie et nulle part ailleurs.

En 2016, Sonus faber présentait la Sf16, une enceinte sans fil ovni avec des haut-parleurs motorisés. Cette enceinte exclusive est restée peu de temps au catalogue. Elle ne s’adressait pas au plus grand nombre avec un tarif affiché à 10 000 €. L’Omnia en reprend les grandes lignes avec cette forme chaloupée tout en devenant plus accessible financièrement et en restant dans le monde du premium. Son dessin et ses fonctions ont été récompensées par deux Red Dot Awards cette année.

Caractéristiques

● Enceinte sans fil stéréo 4 voies
● Prix : 1 799 €
● Audio haute résolution : 192 kHz/32 bits
● Connectique : Wi-fi AC, Ethernet, HDMI ARC, entrée RCA ligne/phono MM
● Lecture réseau : AirPlay 2, Chromecast audio, Roon Ready
● Accessoires : télécommande infrarouge
● Dimensions (l x h x p) : 650 x 130 x 280 mm
● Poids : 7,6 kg

Présentation générale de l’Omnia

Le design est clairement dans la lignée des autres produits Sonus faber avec du bois omniprésent. On retrouve les fameuses incrustations de lignes dans ce même bois avant la dépose du vernis final. Elles sont décoratives sur les enceintes classiques, elles ont ici une véritable fonction sur laquelle nous reviendrons plus loin. Ce bois est proposé dans deux finitions : noyer ou graphite. Le tissu reste de couleur noire sur les deux versions.

La Sonus faber Omnia est plate sur le dessus, en courbe sur le dessous et en pans coupés sur les côtés. On est loin des enceintes sans fil en forme de cube ou de cylindre. L’Omnia repose sur un socle en métal robuste assurant sa stabilité. Cette enceinte mesure 65 cm de large, ce qui nécessite un meuble suffisamment large pour l’accueillir. L’Omnia est un bel objet à l’esthétique intemporelle.

La partie frontale et les côtés sont recouverts d’un tissu acoustique destiné à cacher les sept haut-parleurs. L’Omnia fonctionne en stéréo à quatre voies. Les canaux frontaux se composent de tweeters de 19 mm et de médiums de 76 mm. Afin d’ouvrir la scène sonore, des haut-parleurs large bande de 44,5 cm prennent place sur les côtés, orientés vers l’extérieur. Le grave est confié à un woofer de 16,5 cm à longue excursion qui rayonne vers le bas, à travers le support. La puissance totale atteint 490 watts sans que Sonus faber ne précise la répartition. La large bande passante sur le papier est équivalente à celle d’une très bonne paire d’enceintes de bibliothèque.

La configuration et le positionnement spécifiques des haut-parleurs répondent à une technologie développée par Sonus et appelée Crescendo. Afin de proposer une scène sonore la plus large possible, pour s’approcher d’une paire d’enceintes, les haut-parleurs fonctionnent dans un mélange de diffusion bipolaire et dipolaire. Le traitement sonore joue sur la stéréo, le délai et la phase afin d’ouvrir la scène en largeur et de répartir la pression en évitant une dispersion simplement monophonique à 360°.

La connectivité physique comprend une prise Ethernet pour le réseau, une HDMI ARC pour relier l’enceinte à votre téléviseur et un connecteur propriétaire de type mini-DIN. Un adaptateur fourni transforme cette prise en entrée audio analogique RCA. Celle-ci est configurable en mode ligne ou phono (MM) avec la borne de masse nécessaire. L’enceinte fonctionne également sans fil, en wi-fi et en Bluetooth pour faciliter son usage au quotidien.

Utilisation de l’Omnia

Pour la précédente Sf16, Sonus avait sélectionné le protocole de lecture audio en réseau DTS Play-Fi. Celui-ci fonctionne avec une app mobile intégrant les services de streaming. Il est partagé avec d’autres fabricants. Cependant, l’Omnia fait l’impasse et fonctionne sans application dédiée. Cela signifie qu’il n’y a pas de procédure d’installation spécifique et aucun réglage accessible. A ce propos, l’Omnia a été réglée par Sonus faber via un DSP interne pour un résultat optimal sans proposer de mode sonore ou d’égaliseur.

Sonus a intégré différents protocoles de diffusion en réseau : AirPlay 2, Chromecast et Roon. Chacun d’eux a sa propre app de contrôle. En ce qui concerne la connexion de l’Omnia au wi-fi, il faudra passer par les procédures habituelles via AirPlay sur un iPhone, via Google Home sur un smartphone Android. Une fois cela effectué, l’enceinte sera alors disponible pour la lecture sans fil. Si vous la connectez en Ethernet, il n’y a rien à faire, les protocoles de lecture trouveront automatiquement l’Omnia.

Revenons sur ces lignes incrustées sur le panneau supérieur de l’enceinte. C’est en réalité l’interface tactile rétroéclairée Senso permettant de piloter les fonctions principales de l’Omnia : la petite barre correspond à la mise sous tension, les deux petits points au volume sonore. La couleur de la petite barre indique quelle entrée est en cours de lecture. Cela va du bleu à l’orange en passant par le violet ou le jaune. Difficile de se souvenir du premier coup de la signification des huit couleurs existantes mais on s’y fait avec l’habitude.

Cette interface est complétée par une télécommande infrarouge reprenant les lignes de l’Omnia en miniature. Elle est équipée de neuf touches basiques pour la mise en route, la lecture, le volume, la sélection de source. Une touche agit sur le rétroéclairage de l’interface tactile sur trois niveaux jusqu’à l’extinction totale. Il agit à l’identique sur l’éclairage indirect sous l’enceinte.

Grâce à son entrée HDMI, l’Omnia remplace une barre de son. Il faudra évidemment l’installer sous le téléviseur et centrée par rapport à celui-ci. Étant donné la hauteur importante de l’Omnia (de 13 cm), ce positionnement ne fonctionnera pas si votre TV est posée sur un meuble. La meilleure configuration implique un téléviseur fixé au mur et un meuble ou une étagère disponible en dessous pour poser l’Omnia sans empiéter sur l’image. Il ne faudra pas oublier de régler la sortie audio de la TV en PCM, et non en bitstream, sous peine de n’obtenir aucun son. L’Omnia est en effet incompatible avec les formats Dolby et DTS.

A l’écoute

Biréli Lagrène en solo sur son dernier album, justement nommé Solo Suites, nous met tout de suite dans le bain. La guitare prend des accents réalistes avec du rythme, de la précision et de la vitesse. La musique a du corps avec l’Omnia. On ressent les résonances de la guitare, la moindre respiration. L’Omnia joue à un tout autre niveau que les enceintes sans fil à moins de 1 000 euros. Il y a bien sûr l’explication du prix, correspondant à de meilleurs composants dans leur ensemble, mais pas seulement. Il ne suffit pas d’associer plein de haut-parleurs pour faire sonner la musique. Ici, Sonus faber nous offre un résultat de très haut niveau.

Les basses fréquences sont maîtrisées afin de laisser l’enceinte travailler dans sa zone de confort. A l’écoute du R&B d’Ella Mai sur l'album Heart on My Sleeve, il n’y a pas de sensation de compression trop appuyée qui rendrait le grave monotone. Il se développe avec force et impact jusqu’à des niveaux sonores déraisonnables. Le résultat est comparable à ce que l’on peut obtenir avec une bonne petite paire d’enceintes de bibliothèque équipées de woofers de 15 cm environ.

A l’écoute de l’album électropop de Miel de Montagne Tout autour de nous, nous pouvons profiter du traitement appliqué à la stéréo pour obtenir une large scène. Les informations de réverbération sont bien présentes. La scène est plus large que les limites de l’enceinte. En revanche, cette scène n’est pas comparable à ce que peut donner une paire d’enceintes. L’Omnia se situe pile entre des enceintes classiques et une seule enceinte sans fil mono. Le contrat de départ est donc bien respecté.

Les grandes formations orchestrales comme l’Orchestre philharmonique de Leningrad jouant la Symphonie No. 5 en ré mineur de Tchaïkovski passent bien dans l'Omnia en termes de respect des timbres. Les cuivres comme les cordes bénéficient d’une excellente qualité de restitution sans défaut préjudiciable. Cependant, ne vous attendez pas à une scène sonore détaillée en largeur comme en profondeur. L’effet stéréo est limité bien que l’ambiance soit suffisamment développée. L'essentiel de la musique reste contenu dans le cadre de l’enceinte sans qu’il soit possible de définir l’étagement des plans. Il manque surtout la verticalité qui pourra varier selon la hauteur du meuble sur lequel est posée l’enceinte et votre position d’écoute. Le résultat nous a semblé plus pertinent quand on est assis plus haut que l’enceinte.

Les + :
Design incomparable
Beauté des timbres
Maîtrise du grave
Connectivité étendue

Les - :
Verticalité et profondeur limitées de la scène sonore

Conclusion

L’enceinte sans fil Sonus faber Omnia est dans la lignée des autres créations de la marque italienne. Tout d’abord d’un point de vue esthétique : que ce soit en finition noyer ou graphite, l’Omnia est un très bel objet à afficher dans son salon. Les performances sonores sont également en adéquation avec les racines de Sonus faber, le respect des timbres étant la plus grande qualité de l’Omnia. Elle sait fouiller dans les détails et reproduire les micro-informations. Cependant, elle atteint ses limites dans la reproduction de la scène sonore. Celle-ci est bien plus large qu’avec d’autres enceintes sans fil tout en un, mais les informations au sein de la scène manquent de détails malgré tous les efforts fournis en termes de nombre de haut-parleurs et de traitement avancé du signal. Toutefois, il est très facile de vivre avec cette enceinte. Nous avons été exigeants par rapport à son positionnement tarifaire, mais il faut reconnaître qu’elle en donne beaucoup grâce à une connectivité complète comprenant la liaison HDMI ARC pour remplacer tout simplement votre barre de son en plus d’être votre système Hi-Fi principal.