Votre panier est vide

Rubriques :
Bancs d'essai

Test Feliks Audio Euforia + Sendy Audio Aiva : un ampli casque à tubes et un casque planar magnetic pour une musicalité sans égal

Par ALBAN AMOUROUX |

Les casques à transducteur planar magnetic sont connus pour nécessiter plus de courant que les modèles traditionnels. Nous l’avons donc associé à un ampli casque adapté qui présente lui aussi une particularité car son amplification est basée sur des tubes. Voilà deux produits qui sortent des sentiers battus pour une association à vocation audiophile qui ne devrait pas vous laisser indifférent.

Le casque Aiva fait partie de la courte gamme de quatre casques du fabricant Sendy Audio. Cette marque chinoise s’est positionnée sur le haut de gamme tant en termes de conception que de technique. Elle a été récompensée en 2019 par un VGP Award, l’équivalent au Japon des EISA Awards européens. Tous les modèles Sendy Audio, y compris les intras Aiya, utilisent des transducteurs planar magnetic, ces membranes ultra-plates, rapides et à la large bande passante. Le casque circumaural Aiva au cœur de ce test est le modèle le plus accessible du fabricant.

Feliks Audio est une société polonaise spécialisée avant tout dans les amplificateurs pour casque, bien qu’elle propose également un amplificateur intégré utilisant les fameux tubes 300B. Car le tube, c’est le credo de Feliks Audio. Esthétiquement, cela donne un certain style, mais il y a aussi la sonorité particulière que l’on qualifiera le plus souvent de « chaleureuse ». Le taux de distorsion harmonique bien supérieur à celui d’un amplificateur à composants discrets n’y est pas étranger. Les amplis casque de Feliks comme cet Euforia sont équipés d’une sortie ligne pour attaquer si nécessaire un amplificateur de puissance accompagné d’une paire d’enceintes.

Caractéristiques

Casque Sendy Audio Aiva

● Casque circumaural
● Prix : 649 €
● Impédance : 32 ohms
● Sensibilité : 96 dB SPL / 1 MW @ 1 kHz
● Réponse en fréquence : 20 Hz - 40 kHz
● Transducteur : planar magnetic 97 x 76 mm
● Câbles fournis : 1x câble 1,6 m symétrique Pentaconn 4,4 mm, adaptateur 4,4/3,5 mm
● Accessoires : valise rigide de transport
● Poids : 420 g

Ampli casque Feliks Audio Euforia

● Ampli casque à tubes
● Prix : 2 199 €
● Impédance: 100k ohm
● Réponse en fréquence : 8 Hz – 75 kHz +/- 3 dB (@ 300 ohms)
● Puissance de sortie : 250 MW
● Distorsion harmonique : 0,4 % (@ 300 ohms, 20 MW)
● Casques acceptés : de 32 à 600 ohms, planar magnetic inclus
● Connectivité : 1x entrée analogique RCA, 1x sortie casque jack 6,35 mm, 1x sortie analogique RCA
● Dimensions (l x p x h) : 31,3 × 20,3 × 19,3 cm
● Poids : 7 kg  

Présentation générale du Sendy Audio Aiva

Le casque Aiva est un produit dont la conception a demandé un travail en profondeur en termes d’association des différents matériaux que sont le métal, sous plusieurs formes, le bois, le tissu velours et le simili cuir. Les coques en bois zebrano massif creusé apportent le côté premium. Le simili cuir percé des coussinets est également très qualitatif. La réalisation de l’arceau en aluminium a également attiré notre attention. Les différents éléments sont plutôt fins, et pourtant, la rigidité de l’ensemble est exemplaire.

Le confort est assuré à la fois par les coussinets, dont l’intérieur est recouvert de tissu velours, le bandeau en cuir fin et l’arceau réglable. Il y a deux mouvements de pivot pour orienter parfaitement les oreillettes qui trouveront leur position sur toutes les têtes. Le réglage du bandeau est efficace avec, ce qui est rare, la possibilité de le serrer plus ou moins sans que cela ait un impact négatif sur la bonne tenue du casque sur la tête. Au final, l’Aiva est un casque vraiment confortable dont on ressent peu le poids.

Vous trouverez toujours le bon sens car les lettres L et R sont inscrites sur l’arceau à l’extérieur et à l’intérieur des oreillettes. La face visible des oreillettes est recouverte d’une double grille stylisée qui laissera le son s’échapper puisque cet Aiva est de type ouvert. Les transducteurs planar magnetic rectangulaires présentent un grand format de quasiment 10 x 8 cm. Leur bande passante s’étend bien au-delà des capacités des oreilles, même des plus jeunes.

Le casque est fourni dans une boîte de transport rigide qui le protégera intégralement. A l’intérieur, un petit sachet en tissu renferme le cordon détachable ainsi qu’un adaptateur. Le cordon de qualité premium se termine par deux fiches mini-jack 2,5 mm à insérer dans le casque. De l’autre côté, un connecteur mini-jack 4,4 mm offre une liaison symétrique. L’adaptateur s’occupe de le transformer en une fiche 3,5 mm asymétrique plus classique.

Présentation générale du Feliks Audio Euforia

Voilà un ampli casque qui en impose par les dimensions de ses tubes. Pour les connaisseurs, les deux drivers sont des PsVane CV-181 Mk2 Gold, tandis que les deux tubes de puissance sont des 6N13S (NOS). Mis à part leur présence, le reste de l’appareil offre un design plutôt sobre, voire monolithique. Il se résume à un boîtier plus profond que large sur lequel prend place à l’arrière un second boîtier vertical renfermant une partie des composants.

L’Euforia n’a qu’un seul but : donner suffisamment de puissance à un casque, ce qui n’est pas un exercice compliqué en soi puisqu’il délivre 250 MW. Feliks Audio recherche avant tout à délivrer cette puissance dans les meilleures conditions, avec la plus belle qualité musicale qui soit, en associant ces tubes à des composants sélectionnés. On trouve par exemple des condensateurs Nichicon et Mundorf, des résistances Dale et Caddock. Certains éléments sont faits main comme le câblage interne en fils d’argent et les transformateurs d’alimentation.

La face avant accueille une sortie casque asymétrique 6,35 mm et un potentiomètre de volume au toucher agréable, sans aucun jeu. Feliks a fait le choix de ne pas inclure de sortie casque symétrique, réservée au modèle supérieur, l’Envy. L’interrupteur de mise sous tension se trouve à l’arrière. Il y a par ailleurs un second interrupteur dédié à la fonction de crossfeed. Celle-ci est très utilisée sur les amplis casque de studio en permettant de se rapprocher d’une écoute d’enceintes. Pour parvenir à ce résultat, le crossfeed ajoute un peu du canal gauche dans l’oreille droite sur certaines bandes de fréquences, et vice versa.

A l‘arrière se trouve également l’entrée RCA pour l’unique source audio analogique. Soit vous utilisez cet ampli casque avec un seul type de source, soit vous devrez relier en amont un sélecteur ou un DAC muni de plusieurs entrées par exemple. Juste à côté, une sortie ligne RCA permet de relier un amplificateur de puissance classique. L’Euforia joue alors le rôle de préamplificateur classique en faisant bénéficier vos enceintes de sa conception à tubes.

Cet ampli casque est prêt à amplifier toutes sortes de casques. Feliks annonce une compatibilité avec les modèles présentant une impédance comprise entre 32 et 600 ohms, ce qui offre déjà un panel assez large. La marque précise que les caractéristiques de l’Euforia sont particulièrement bien adaptées aux casques planar magnetic, cela tombe plutôt bien avec le Sendy Audio Aiva que nous lui avons associé pour ce test.

A l’écoute

La source était un ordinateur Mac associé à un DAC Pro-ject Pre Box S2 dont la sortie analogique a alimenté l’ampli Feliks. Nous avons effectué nos écoutes en deux temps. Elles se sont principalement déroulées avec le casque Sendy Audio évidemment. Mais nous avons également voulu découvrir ce que pouvait donner l’étage de préamplification de l’Euforia en reliant notre couple habituel amplificateur Parasound/enceintes Dynaudio à la sortie RCA.

Nous débutons fort avec le titre Submarine de L’Impératrice pour nous rendre compte que le bas du spectre est sensiblement écourté. Mais la qualité du médium vient vite faire oublier ce manque avec la voix de la chanteuse naturelle, bien mise en avant au centre d’un cocon musical hyperplaisant. Les sonorités pop s’échappent tantôt sur les côtés de la scène, tantôt en hauteur. Le grave est quant à lui au rendez-vous avec un impact mesuré mais bien présent.

Sur l’album jazz Salted Caramel de Simon Höfele, les instruments sonnent vrai, tout en présence et en rondeur, avec un maximum de détails dans tous les sens. A ce propos, la sensation du lieu d’enregistrement est impressionnante avec tous les effets de réverbération qui s’entendent très clairement en contribuant à la mise en place d’une scène profonde.

Le Berlin Concert de John Williams est lui aussi impressionnant, majestueux. La symphonie classique est clairement un style musical qui sied parfaitement à ce casque. Comparativement à d’autres casques, où la scène s’étale en largeur et en hauteur seulement au centre, tel un T inversé, avec le Sendy Audio Aiva, la scène prend la forme d’une bulle remplie de musique tout autour de la tête, avec différentes strates et différentes hauteurs.

Sur le Nimguém Nimguém de Melody Gardot, la voix chaleureuse au premier plan nous embarque dans ses sonorités sud-américaines. Les guitares s’imposent par leur présence et le respect des timbres. Nous ressentons autant le toucher des cordes que les résonances des instruments. Elles se positionnent autour de la voix, un peu plus basses, pour la magnifier en la faisant parfaitement ressortir, tandis que les résonances de la voix s’échappent bien au-delà des limites du casque, très loin, comme si ce casque n’existait plus.

Après avoir relié le Sendy à un ampli casque plus classique et moins haut de gamme, les avantages de l’ampli Feliks paraissent évidents. Même si les qualités du casque Aiva sont toujours là, la scène sonore s’est écrasée, la présence s’est évanouie. L’ampli Euforia ajoute une musicalité et une respiration indéniables dont on a envie de profiter à chaque instant. Dans l’autre sens, nous avons relié un casque non planar à l’ampli Feliks. Même si notre Beyerdynamic Amiron Home n’atteint pas la finesse et la précision du Sendy Aiva, l’apport de l’ampli dans tous les registres est sans appel. Il nous rappelle l’importance de l’ampli casque dédié permettant de tirer le meilleur d’un casque lorsque la bonne association est trouvée.

Enfin, nous avons extirpé l’ampli Feliks de l’univers du casque pour le relier en tant que préampli ligne à un amplificateur de puissance. Nous avons retrouvé ses caractéristiques principales que sont l’établissement d’une scène sonore holographique très profonde et une excellente tenue dans le grave. On ne redira jamais assez l’importance que peut avoir le préampli dans une chaîne Hi-Fi. Le registre des basses fréquences est tenu d’une main de maître par l’Euforia avec une vitesse, un impact et une exploration de l’infragrave sans fausse note. Ce qui confirme notre impression concernant le casque Aiva dont ce registre est légèrement mis en retrait. Toutefois, nous ne saurions conseiller de façon inconditionnelle l’Euforia en tant que préampli Hi-Fi à cause de l’absence de télécommande et de l’unique entrée source.

Les + :
Effet de présence
Profondeur de la scène sonore
Tenue des basses fréquences
Qualité des matériaux
Confort du casque

Les - :
Couple pas adapté à tous les styles musicaux

Conclusion

Cet ensemble Feliks Audio et Sendy Audio est évidemment dissociable. Nous les avons rassemblés pour les besoins de ce test et leur mariage est une réussite. L’ampli Feliks permet de faire vivre le casque Sendy en lui offrant une dynamique assez incroyable. La présence et la matérialisation des voix délivrées par cet ensemble en font un choix évident pour tous les amoureux de chansons françaises, de jazz vocal, d’opéra ou encore de symphonie. Les meilleurs enregistrements sont magnifiés par ce casque et cet ampli casque. En revanche, il est vrai que les amateurs d’électro chargée resteront sur leur faim. Des solutions moins onéreuses leur correspondront un peu mieux. Justement, il en faut pour tout le monde. C’est ça aussi la magie de la haute-fidélité. Il n’existe pas de produit parfait ni universel. Lorsque l’on a bien cerné ses exigences, il est alors possible de sélectionner les produits qui nous correspondent le mieux. Le casque Aiva et l’ampli Euforia présentent un parti pris mais ils seront aussi une bénédiction pour les audiophiles recherchant une musicalité empreinte d’une forte présence et d’une scène sonore bien définie.