Votre panier est vide

Rubriques :
News

Emilie Simon fait sa Mue

Par Clotilde Maréchal |

Un disque loin des machines pour l'auteur de La Marche de l'Empereur...

Depuis son premier album éponyme en 2003 en passant par sa Marche de l'Empereur, Emilie Simon a fait un long voyage. De retour de New York, où elle avait le plus longuement posé ses bagages, cette diplômée de musique contemporaine passée par l'Ircam retrouve la France avec un sixième opus inspiré par l'effervescence romanesque d'un Paris sublimé. Une véritable Mue pour cette artiste singulière sur la carte pop française, qui rompt ainsi avec l'alchimie électronique ayant fait sa marque, au profit cette fois d'une approche sonore plus organique. La mise en retrait des machines est ainsi ce que l'on remarque en priorité à l'écoute de ces dix chansons où flamboient au premier plan un orchestre à corde, des cuivres et de multiples trouvailles acoustiques qui en accentuent le côté épique, romantique et, osons le mot, féminin. Plus mûre mais toujours mutine, ingénieuse et ingénue à la fois, elle a accompli une Mue dont il faudrait être de pierre pour ne pas ressortir ému.



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article