Catégories :

Danny et Marthita

Doigts de fée pour un quatre mains signé Argerich et Barenboim...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 29 octobre 2014
Réagir

Ils ont en commun certes le piano mais également leur ville natale, Buenos Aires. Et sans doute aussi une passion viscérale pour la musique. Martha Argerich et Daniel Barenboim se sont retrouvés, au début de l’année, sur la scène de la Philharmonie de Berlin pour un duo d’anthologie. Les deux compatriotes complices ont interprété la Sonate pour deux pianos en ré majeur de Mozart, les Variations pour piano à quatre mains de Schubert et Le Sacre du printemps de Stravinsky. Une délicieuse conversation hors du temps entre deux géants qui parait au disque le 3 novembre. Deux géants qui furent d’abord deux jeunes prodiges qui n’avaient pas dix ans lorsqu’ils se sont rencontrés pour la première fois dans la capitale argentine dans le salon d’un mécène mélomane local qui recevait les grands musiciens de passage et les enfants surdoués. Le genre de souvenirs qui scellent une amitié pour l’éternité…



 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters