Votre panier est vide

Rubriques :
News

Blues Touareg Californien

Par Nicolas Gal |

Exil californien pour les bluesmen touaregs de Tinariwen : le désert change, l'inspiration reste la même...

Les Touaregs sont connus pour être un peuple nomade, se déplaçant au gré de leurs besoins dans le désert du Sahara. Le groupe Tinariwen ne déroge pas à la règle, mais a étendu son champ de migration au monde entier, où, depuis les années 80, ils propagent leur blues désertique et inspiré. Tinariwen puise son inspiration dans la vie et la culture Touareg, dans les étendues sablonneuses et arides qu’ils affectionnent tant, dans les conflits qui régissent la vie dans leur pays natal, le Mali. Si la révolution Touareg qui a eu lieu au début des années 90 a fait d’eux de véritables portes paroles du peuple, la guerre qui y sévit depuis 2013 et dans laquelle la France est directement impliquée, a obligé la formation à s’exiler pour la première fois hors d’Afrique pour enregistrer. Mais ce n’est certainement pas dans une mégalopole que Tinariwen s’exilera pour confectionner un nouvel album. C’est à Joshua Tree, dans le désert de Mojave, que le groupe part trouver apaisement et inspiration. Un choix qui démontre encore plus l’attachement indéfectible que portent les Touaregs au désert, le désert pour ce qu’il est, et pas seulement parce qu’il leur sert d’habitat. De cet exil californien nait Emmaar, qui sort le 10 février.


 Lire aussi

À découvrir autour de l'article