Votre panier est vide

Rubriques :
News

La 34ème édition du festival Jazz à Vienne se dévoile

Par Nicolas Gal |

Du 27 juin au 12 juillet, Vienne sera la capitale internationale du jazz. L'édition 2014 du festival rassemblera les artistes les plus talentueux du jazz, mais pas que !

34 ans que Jazz à Vienne reçoit les musiciens les plus talentueux du monde, les plus influents, les plus appréciés. Plus de trois décennies lors desquelles les bords du Rhône auront vu passer des pointures telles que Miles Davis, Eric Clapton, James Brown, Ray Charles, Ella Fitzgerald ou encore Al Jarreau? La programmation de cette édition 2014 n?aura assurément pas à rougir de celles des années précédentes. Une fois encore, Jazz à Vienne tape fort et convie le gratin de la musique à venir tâter de la scène devant plusieurs dizaines de milliers de festivaliers?

Pour démarrer les festivités, 4 formations pour le moins diverses se succèderont sur la sublime scène du Théâtre Antique. A commencer par Samba Sax, qui amènera un peu de Rio dans ses bagages. L?orchestre de cuivres et percussions donnera un air de Carnaval au Théâtre, parfait pour fêter le début des réjouissances ! Le public restera en Amérique du Sud le temps du concert des belgo-colombiens de La Chiva Gantiva, qui proposent une fusion inédite et énergique entre punk et cumbia. Jungle by Night, groupe juvénile mais mature viendra jouer son afrobeat revisité, d?ores et déjà plébiscité par Tony Allen, s?il vous plait ! Et enfin la Compagnie K embrasera le public avec son show pyrotechnique et musical, où percussions de toutes origines servent de lit aux effets les plus incandescents.

On rentre dans le vif du sujet le 28 pour l?avènement viennois de la crème des Paolo italiens : Conte et Fresu. Le crooner y fera son premier concert en tant que leader tandis que le trompettiste ravira le public en Quintet. Du côté du Club de Minuit, la soirée se poursuivra avec une représentation de Michel Marre et son trio, qui présentera le projet I Remember Clifford.

Paolo Fresu©Jean-Baptiste Millot/QOBUZ

Dimanche sera placé sous le signe du gospel ! Linda Lee Hopkins, ex candidate de l?émission populaire The Voice et le bassiste Al Senders nous feront gouter au fruit de leur collaboration tandis que Graig Adams et ses voix directement importées de la Nouvelle-Orléans plongeront le public dans une ambiance ecclésiale, mais terriblement communicative et dansante !

Le lundi, c?est funky ! Deux mastodontes du groove investiront la scène du Théâtre Antique : The Commodores et Kool & The Gang ! La quasi-totalité de la planète a déjà dansé sur au moins un de leurs tubes. Du Brick House des Commodores au Celebration du gang le plus kool du monde, impossible de ne pas s?être secoué sur leurs imparables basslines? Ca va groover du côté de Vienne !

Le lendemain, le public aura encore droit à une affiche des plus excitantes ! Le trompettiste Ibrahim Maalouf viendra présenter son dernier album en tant que leader, Illusions. Armé de sa fameuse trompette ¼ de ton, il donnera une représentation haute en couleurs musicales, du jazz au rock en passant par la musique orientale. Un des monuments du rock prendra la relève en la personne de Robert Plant ! Le chanteur, accompagné de ses Sensational Space Shifters, continue son aventure post Led Zeppelin, explorant avec délice les contrées musicales les plus diverses. Entre blues, psychédélisme et transe africaine, il nous promet un concert exceptionnel, dans lequel les morceaux du plus grand groupe de rock du monde, dont il a été le leader aux côtés de Jimmy Page, trouveront un nouvel élan. Un évènement au sens propre ! Au Club de Minuit, le saxophoniste Stéphane Spira présentera son projet In Between.

Mercredi 2 juillet, L?Orchestre national de Lyon, sous la direction de Leonard Slatkin, sera accompagné du pianiste de jazz italien Stefano Bollani. 105 musiciens seront à la tâche sur scène, proposant au public un live inédit, entre jazz et musique classique. Pour la deuxième année consécutive, la chanteuse sud- coréenne Youn Sun Nah sera à Vienne, mais cette fois ci en tant qu?artiste résidente! Plébiscitée dans le monde entier, Youn Sun Nah est devenue une véritable star ! C?est en quartet que le public aura le plaisir de la (re)découvrir à Vienne ! La soirée continue au Club de Minuit, avec un concert de Leyla McCalla, blueswoman multi-instrumentiste au son très personnel.

Youn Sun Nah©Jean-Baptiste Millot/QOBUZ

Le jeudi c?est? Quincy ! Soirée spéciale consacrée à Mr Jones, musicien et producteur incontournable. The Amazing Keystone Big Band (David Enhco, Bastien Ballaz, Jon Boutellier, Fred Nardin?) reprendra des morceaux cultes de Quincy Jones (c?est presque un pléonasme) à la sauce jazz, accompagné pour l?occasion du vibraphoniste Michael Hausser. Attention, le maitre sera dans les parages ? C?est même lui qui présente la suite du programme ! Il fera monter sur la scène du Théâtre Antique sa nouvelle génération de petits protégés, à savoir le pianiste cubain Alfredo Rodriguez, la chanteuse canadienne Nikki Yanofsky, le guitariste slovaque Andreas Varady et le pianiste prodige Justin Kaulfin. Si c?est approuvé par Quincy Jones, vos oreilles n?ont pas de soucis à se faire ! On doute que l?homme de la soirée reste sagement assis sur son fauteuil d?ailleurs? Qui vivra verra, et entendra (ça marche aussi avec Veni, Vidi, Quincy)! Pour les malchanceux qui auraient loupé Youn Sun Nah la veille, séance de rattrapage au Club de Minuit. Elle sera accompagnée d?Ulf Wakenius, ancien guitariste d?Oscar Peterson.

Le 4 juillet, c?est l?Independence Day. Oui, mais c?est surtout soirée blues à Jazz à Vienne ! Le multi-instrumentiste Thomas Schoffler Jr nous invitera à découvrir son folk-blues urbain avant que le Tedeschi Trucks Band ne prenne la relève avec son blues familial, au sens propre du terme. Car la formation n?est autre que la réunion de Susan Tedeschi, chanteuse et guitariste nominée de nombreuses fois aux Grammy Awards, et de son mari Derek Trucks, guitariste hors norme ayant officié dans l?une des dernières moutures de l?Allman Brothers Band. Un deuxième set de Thomas Schoffler Jr aura lieu au Club de Minuit, pour les gourmands.

Après les soirées dédiées à la funk, au blues, au encore au gospel, place à la soul ! Jazz à Vienne n?est pas sectaire et c?est tant mieux. Le jeune prodige Matthew Whitaker fera une démonstration de sa virtuosité sur la scène du Théâtre Antique. A seulement 14 ans et malgré sa cécité, son jeu a déjà de quoi en rendre jaloux plus d?un? Autre motif de jalousie : il a réalisé la première partie de Stevie Wonder? En France, on n?a pas de pétrole, mais on a des soulmens ! Ce n?est pas Ben l?Oncle Soul qui dira le contraire. Après un premier album au succès indéniable, il revient sur le devant de la scène avec un nouvel opus en poche. Désormais accompagné des californiens Monophonics, c?est un Ben l?Oncle Soul nouveau qui foulera les planches de Jazz à Vienne ! Pour conclure la soirée en beauté, la crème de la soul vintage (mais actuelle) sera là, sous l?égide du label phare Daptone Records. Sharon Jones & ses Dap Kings, Charles Bradley, Antibalas, The Sugarman 3, ils seront tous là dans le cadre de la Daptone Revue? Gros programme en perspective ! Le Club de Minuit accueillera quant à lui la chanteuse soul Lara McFarlane, pépite découverte par la tête chercheuse Gilles Peterson.

Ben l'Oncle Soul©Jean-Baptiste Millot/QOBUZ

Ils sont nombreux, les passionnés de 6 cordes ! Dans son infinie bonté, Jazz à Vienne a décidé de les contenter avec un plateau spécialement concocté pour eux (et pour les autres !)? Le virtuose Joe Satriani, que l?on a pu croiser aux côtés de Steve Lukather, Mick Jagger, Alice Cooper ou encore Deep Purple, sera là, sans cheveux, mais avec sa guitare (ça peut servir) ! Viendra ensuite l?inoxydable Jeff Beck, l?ex-Yardbird parti fouetter d?autres chats du côté de la fusion (indémodables Blow by Blow, Guitar Shop, Wired?). Depuis la fin des 70?s, il continue son bout de chemin, se renouvèle perpétuellement, approfondi ses expériences sonores, laisse parler sa curiosité et son amour du son. A ne pas manquer !

Beau programme le 7 juillet également, avec Thomas Dutronc, « fils de » que l?on présente plus, et qui viendra présenter son dernier album. Adapte de la guitare manouche, il invitera spécialement pour l?occasion l?excellent Angelo Debarre. Suivra l?hybride Jamie Cullum, mi jazzman, mi rockstar. Il présentera un set orienté rock (même si on imagine mal qu?il ne puisse se contenter que de cela).

Le 8, Jazz à Vienne organise une soirée dédiée aux artistes français. La « French Touch » accueillera trois formations hexagonales parmi les plus excitantes du moment. L?élégant Moutin Factory Quintet ouvrira la soirée, avant de laisser la place au délicieux Daniel Humair Quartet. Viendra ensuite l?évènement de la soirée, un véritable all star de musiciens dont le talent n?a d?égal que la notoriété. Stefano di Battista au saxophone, Richard Bona à la basse, Eric Legnini au piano et enfin Manu Katché à la batterie. Sur le papier, ça ressemble à la perfection. Sur scène, ça sera assurément LA perfection. Immanquable ! La soirée se poursuivra au Club de Minuit avec un concert de l?excellent Winston McAnnuff accompagné de Fixi (échappé du groupe Java).

Nouvelle soirée d?exception à Vienne le 9 juillet? Le saxophoniste Kenny Garrett, reconnu pour son jeu subtil et ses compositions aussi sublimes que complexes, viendra illuminer la scène du Théâtre Antique. Dans son dernier album, Pushing The World Away, sorti en 2013, il rendait hommage aux musiciens qu?il a admiré et côtoyé lors de sa carrière, à l?image de Chick Corea ou encore Sonny Rollins. Si la seule évocation du nom de Kenny Garrett suffit à rendre cette soirée exceptionnelle, celle de Bobby McFerrin la rend inouïe. Chanteur aussi atypique qu?époustouflant, le voir s?amuser avec les multiples possibilités de sa voix est une expérience à part. Ceux qui ont eu la chance de le voir à Vienne en compagnie de Chick Corea peuvent en témoigner? Le Club de Minuit accueillera le duo orTie et son jazz moderne et énergique.

Alors que le monde entier aura les yeux rivés sur le Brésil à l?occasion de la Coupe du monde de football, pensant que c?est là que se trouve l?évènement, sachez que c?est une erreur. Le 10 juillet, c?est soirée Brésilienne au Théâtre Antique ! Imaginez ces milliers de photographes et de journalistes entassés à Rio, alors que c?est à Vienne que ça se passe !!Hahaha! Le fer de lance de la bossa-nova moderne aux effluves jazz Vinicius Cantuaria (qui investira ensuite la scène du Club de Minuit), la pianiste et chanteuse Eliane Elias, et le très prolifique Sergio Mendes occuperont la scène, apportant au travers de leur musique un peu de la beauté du Brésil.

Après l?Amérique du Sud, place à l?Afrique ! La chanteuse malienne Fatoumata Diawara rencontre Roberto Fonseca, pianiste cubain qui a fait ses classes au sein du Buena Vista Social Club, pour un concert qui promet d?être d?une grande richesse musicale ! Ensuite, le multi-instrumentiste Taj Mahal et le joueur de ngoni Bassekou Kouyaté se rejoindront sur scène. Tête d?affiche de cette soirée placée sous le signe de l?Afrique, le chanteur Youssou N?Dour. Véritable star internationale, l?artiste sénégalais s?est également beaucoup investi en politique, jusqu?à devenir Ministre Conseiller du Président de la République. Quoi qu?il en soit, ça ne l?empêchera pas de venir chanter à Vienne ! Cette soirée dédiée à l?Afrique se poursuivra au Club de Minuit avec un concert de l?incroyable joueur de kora Ballaké Sissoko.

Le meilleur pour la fin ? Pour clore le festival, Jazz à Vienne a prévu une nuit musicale éclectique et pointue, à l?image de l?ensemble ! Pour se mettre en jambe, le public pourra assister au concert des prometteurs WaterBabies. Entre jazz et électro pop, le duo a su convaincre l?an passé lors du concours RéZZo FOCAL à Jazz à Vienne, qu?ils ont remporté. Ils reviennent plus confiants que jamais, et avec un album sous le bras. Suivra l?incroyable trompettiste Tom Harrell, avec son projet Colours of a Dream. Des cuivres, des basses mais pas de piano ! Le musicien a voulu rompre le joug des claviers? Quand on sait qu?une certaine Esperanza Spalding est dans le groupe à ses côtés, on l?imagine mal se séparer de la basse ! La sensation soul de ces dernières années prendra la relève sur la scène du Théâtre Antique? Gregory Porter ! En seulement 4 petites années, le chanteur a tout raflé : les Grammy Awards, la signature chez Blue Note, les éloges de la critique et l?adhésion du public. Changement de registre, avec l?un des groupes de hip hop les plus influents de ces deux dernières décennies : The Roots. Sans concession, inventive, aux confluents du jazz et du hip hop expérimental, la formation a su imposer une identité sonore atypique, louée par le public comme par des pointures telles que Jay-Z, Al Green et très récemment Elvis Costello. Comme chacun sait, musique et danse sont indissociables? S?il ne fait aucun doute que le public s?y adonnera durant tout le festival, la scène ne sera pas en reste avec Recital, l??uvre de Mourad Merzouki. Un spectacle au succès international, où danse hip hop, figures break dance et cordes classiques se mêlent dans un alliage inédit et surprenant. Pour terminer la nuit et le festival en beauté, c?est une pluie de cuivre qui tombera sur Jazz à Vienne avec l?Hypnotic Brass Ensemble. Les 8 frères de Chicago dynamitent l?esprit fanfare en y ajoutant une bonne dose de funk et une touche de hip hop bienvenue.

Loin de se contenter d?inviter des grands noms, Jazz à Vienne se tourne également vers des artistes innovants, au son original et novateur. Durant tout le festival, le JazzMix accueillera une pléiade de musiciens de talent pour danser jusqu?au bout de la nuit. Le flutiste Magic Malik présentera l?électro jazz de son dernier album Tranz Denied, Eivind Aarset sortira de sa guitare des sons improbables, Malcolm Braff sera accompagné de sa Green Woman, Nik Bärtsch?s Ronin fera danser avec sa funk minimaliste, Karl Hector & The Malcouns amèneront un vent psychédélique sur Vienne, Gizmo établira un nouveau pont entre jazz et hip hop, l?atypique Spleen surprendra à coup sûr, Shigeto amènera une teinte électronique au festival tandis que l?excellent Mike Ladd illuminera la scène de son flow lyrique avec un tout nouveau projet ! JazzMix, c?est un festival dans le festival !

Avec cette 34 ème édition, Jazz à Vienne prouve une nouvelle fois son statut de rassemblement majeur, en proposant une programmation exceptionnelle, aussi éclectique que qualitative.

À découvrir autour de l'article