Rubriques :
Vidéo du jour

Tony Allen, baguettes magiques

Par Marc Zisman |

Le grand batteur nigérian est mort à Paris à l'âge de 79 ans.

Fela Kuti n’est pas l’inventeur de l’afrobeat mais le co-inventeur. Sans Tony Allen qui s’est éteint le 30 avril 2020 à Paris, ce genre musical unique n’aurait jamais vu le jour. Au fil des années, justice a été progressivement rendu au grand batteur nigérian et à son importance historique.

Au début des sixties, sa rencontre avec Fela, grand fan de jazz comme lui, donne naissance à un tandem atypique et à des enregistrements au groove singulier. Mais Tony Allen n’était pas juste le batteur de l’afrobeat. Son jeu ne ressemblant à aucun autre était un genre à part entière. Une patte qui inspirera des hordes d’autres batteurs, y compris dans le jazz, le rock et la pop, et qui poussera un nombre impressionnant d’artistes à s’offrir ses baguettes le temps d’un titre ou d’un album.



Et de Ray Lema à Archie Shepp en passant par Susheela Raman, Jeff Mills, Sébastien Tellier, Damon Albarn, Charlotte Gainsbourg, Air, Manu Dibango, Zap Mama, Ray Lema ou bien encore Flavia Coelho, on ne compte plus celles et ceux tombés sous le charme de son groove hypnotique, tournoyant et lancinant.



Avec ce jeu polyrythmique élastique et très personnel, le sorcier de Lagos n’a cessé de brasser avec toujours la même énergie le jazz, l’afrobeat, la soul, le blues et la pop psychée.

ÉCOUTEZ TONY ALLEN SUR QOBUZ


ÉCOUTEZ NOTRE PLAYLIST TONY ALLEN



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article