Suprême NTM : on ferme !

Kool Shen et JoeyStarr ont annoncé une dernière tournée de 14 dates après quoi ils baisseront définitivement le rideau de leur duo...

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 20 mars 2019
Réagir
Qobuz

Est-ce un privilège de connaître la date sa mort ? Suprême NTM vient d'annoncer la sienne : samedi 23 novembre 2019. Ce jour-là, sur la scène parisienne de l'AccorHotels Arena, JoeyStarr et Kool Shen écriront la dernière page d'une saga de trente ans d'âge. « Plus de disque ni de concert ensemble », ont annoncé à l'AFP les deux rappeurs.

« On ne s'était jamais justifiés en 1998 quand on a commencé nos propres projets artistiques, ni après les concerts des vingt ans en 2008 puis 2010. Car à l'époque ce n'était pas la fin de NTM. Ce qui nous conduit à l'acter à présent, c'est qu'il n'y aura pas de nouveau disque. Je ne trouve pas très intéressant de monter sur scène sans proposer quelque chose de nouveau », précise Kool Shen, toujours à l'AFP.

Les adieux de NTM se feront donc le temps de 14 dates. Ils joueront cet été aux festivals Solidays à Paris (23 juin) et Beauregard à Hérouville-Saint-Clair (5 juillet), à la Rockhall de Luxembourg (6 juillet), aux Eurockéennes à Belfort (7 juillet), au Martigues Summer Festiv’halles (2 août), à la Royal Arena Bienne à Orpond en Suisse (16 août), au Festival du Roi Arthur à Bréal-sous-Montfort (23 août). JoeyStarr et Kool Shen s'envoleront ensuite en Amérique latine en novembre : à Mexico City (7), à Bogota (8) et Santiago (10), avant deux dates à Bruxelles (15) et Genève (16). Et donc ces fameux adieux à l'Accorhotel Arena les 22 et 23 novembre.

« Le monde de demain, quoi qu’il advienne nous appartient, la puissance est dans nos mains, alors écoute ce refrain. » Très vite ce monde leur a appartenu. Au point que NTM soit devenu LA référence du rap dans la langue de Molière. Point de départ de la saga du Suprême Nikoumouk, le titre Je rap, publié en 1990 sur la compilation Rapattitude. Suivra ce fameux Monde de demain et, l’année suivante, Authentik, premier album d’une série de quatre, devenus des classiques du rap français, 93… J’appuie sur la gâchette en 1993, Paris sous les bombes en 1995 et l’éponyme Suprême NTM en 1998.

Trois décennies de punchlines entrées dans la légende et le patrimoine grâce à des hymnes plaqués or comme Authentik, Ma Benz, La Fièvre, Laisse pas traîner ton fils, Seine Saint-Denis Style, Tout n'est pas si facile, Qu'est-ce qu'on attend, Le Monde de demain ou bien encore J'appuie sur la gâchette… Avec le recul, l’art engagé, percussif et hardcore des deux parrains du neuf trois a toujours été bien calé dans un moelleux fauteuil de groove funky à souhait et de samples triés sur le volet. Du classique 5 étoiles dont les paroles n’ont pas pris une ride et restent toujours d’actualité.









ECOUTEZ LES ALBUMS DE SUPRÊME NTM SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters