Rubriques :
Vidéo du jour

Phoebe Bridgers, l'expérience intérieure

Par Yan Céh |

Avec son magnifique 2e album, la Californienne de L.A. magnifie avec encore plus de profondeur son indie folk sensible et attachant...

Phoebe Bridgers, Californienne de 25 ans, confirme avec son second album tout le bien que l’on pensait d’elle, dans une veine indie folk ultra-sensible, teintée de psychédélisme. Punisher, le morceau qui donne son titre à l’album, est un hommage vibrant à Elliott Smith, immense auteur interprète et figure culte de cette même scène indie folk…

Dans cette chanson, l’on retrouve l’ambiance mélancolique de la suburbia américaine, à travers les mots de Bridgers, « When the speed kicks in, I go to the store for nothing, and walk right by the house where you lived with Snow White… » (« Quand la vitesse débarque, je vais au magasin sans rien chercher de spécial, et marche à côté de la maison où tu vivais avec Blanche Neige… »). À propos de Smith, Phoebe Bridgers déclare : « Si je croise quelqu’un qui n’aime pas Elliott Smith, j’ai bien peur que nous n’ayons simplement rien à nous dire… ».



Le reste de Punisher reste dans cette tonalité, à fleur de peau. Et lorsque à l’oreille une chanson parait plus joyeuse ou tout du moins enjouée, les paroles apparaissent encore plus chargées d’une tristesse retenue mais tenace. C’est le cas sur Chinese SatelliteBridgers cherche dans la nuit des étoiles qui n’y sont pas, et fini par regarder le ciel, sans ressentir le moindre sentiment…

Cet album est une longue balade dans les rues sombres la nuit, mais une frêle lumière est toujours là. Celle de la voix de Bridgers. Une voix sur laquelle on peut compter.



ÉCOUTEZ "PUNISHER" DE PHOEBE BRIDGERS SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article