Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Nnamdï à la folie

Par Brice Miclet |

Avec "BRAT", le multi-instrumentiste de Chicago signe un nouveau cocktail fou mêlant rap, R&B, musique africaine, jazz et rock !

Nnamdï n’a pas le temps. Entre la fondation de son label Sooper Dooper, ses collaborations innombrables avec différents acteurs de la nouvelle scène Chicago et sa carrière solo, le multi-instrumentiste parvient tout de même à sortir un quatrième album fascinant, BRAT, après le très remarqué DROOL en 2017.

Des titres écrits en majuscule, tout comme sa musique, qui opère un mélange étonnamment homogène entre un R&B totalement décomplexé, des incursions africaines et des phases de guitares jazz et rock ébouriffantes. Pour sûr, ces douze titres sont un bordel savamment organisé.



Au milieu de cette vie intense, il a tout de même fallu se poser quelque temps pour définir les bases de BRAT. Depuis trois ans, seules les tournées rythmaient le quotidien de Nnamdï. Entre les dates, c’était isolement et questionnements. D’où cette pochette, révélatrice du fossé qui existe souvent entre la vie d’artiste rêvée et la réalité. Alors, de cette tête bien faite mais mise à rude épreuve, un amas d’idées, d’ambitions artistiques est né.



Le superbe single Wasted, ballade électronique épurée, tranche avec les masses sonores explorées sur des titres tels que Perfect in my Mind (que les Dirty Projectors n’auraient pas renié), avec la gravité et le malaise de Gimme Gimme, ou avec les tentations trap de Semantics.

Nnamdï a décidé de ne pas choisir, de tout tenter, de produire l’entièreté de ses morceaux, en parvenant à ne perdre personne en route. Ça s’appelle l’ambition, et quand elle est couplée au talent et à l’inspiration, elle accouche d’albums fantastiques.

ÉCOUTEZ "BRAT" DE NNAMDI SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article