Catégories :

Nathaniel Rateliff, soul en deuil

Le leader des Night Sweats revient en solo avec un album folk habité par la mort...

Par Clotilde Maréchal | Vidéo du jour | 19 février 2020
Réagir

Nathaniel Rateliff n’oubliera sans doute jamais le jour où il a signé son contrat avec Stax, label qui signifie beaucoup pour lui. Car le natif de Denver, avec ses Night Sweats ou seul sous son nom, a toujours été l’impeccable ambassadeur habité de cette soul moite et sudiste comme on la pratiquait dans la mythique écurie de Memphis à la fin des sixties.

Sauf qu’avec And It’s Still Alright paru il y a quelques jours, il met carrément en sourdine sa verve soul communicative pour une parenthèse folk introspective. Dédié à son ami disparu Richard Swift qui travailla sur les albums des Night Sweats, ce disque solo – son premier en sept ans – aborde la perte et la persévérance avec intensité. En cela, la voix de Rateliff accomplit un travail impressionnant en jouant sur les nuances et en évitant surtout les pièges de l’opus plombant.



« Je pense que j’arrive toujours à trouver de l’espoir dans l’obscurité, et je veux essayer de le partager… J’essaie toujours d’écrire avec un point de vue le plus honnête possible même si ça me rend plus vulnérable. Au final, c’est comme si j’étais un autre personnage quand j’écris à mon sujet. Je pense que cet album peut nous rappeler que nous vivons tous des épreuves, mais que tout finit par trouver une issue. Je continue à vivre, et je continue à trouver de la joie. C’est là le thème de cet album.



L’enregistrement fut d’autant plus émouvant que Nathaniel Rateliff est retourné dans le studio de Richard Swift, National Freedom, à Cottage Grove dans l’Oregon, rejoint par les deux co-producteurs, Patrick Meese (batteur des Night Sweats) et James Barone (batteur de Beach House). Conçu également avec l’aide de Tom Hagerman (violoniste chez DeVotchKa), Luke Mossman (guitariste des Night Sweats), Elijah Thomson (bassiste d’Everest), Daniel Creamer (clavier des Texas Gentlemen) et Eric Swanson (guitariste pedal-steel d’Israel Nash), And It’s Still Alright éclaire un soulman doué sous un angle inédit qui déboussolera peut-être certains de ses fans.



ÉCOUTEZ "AND IT'S STILL ALRIGHT" DE NATHANIEL RATELIFF SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures