Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Margo Price, reine de Nashville

Par Stéphane Deschamps |

Sur la scène du Ryman, la star de la scène néo country fait des étincelles et invite l'ex-White Stripes Jack White et la grande Emmylou Harris...

Margo Price explique qu’elle a passé plus de temps à préparer ses concerts au Ryman Auditorium que son mariage. C’est que, sis à Nashville depuis plus d’un siècle, le Ryman Auditorium n’est pas rien, un peu la Mecque ou la basilique Saint-Pierre de la musique country. En mai 2018, star montante (et montée déjà bien haut) de la country, elle y jouait trois soirs de suite en tête d’affiche, et l'album qui vient de paraître, Perfectly Imperfect at The Ryman, est une compilation des trois concerts.

Découverte par le néo-nashivillien Jack White une paire d’années plus tôt, Price fait partie de ces artistes qui rajeunissent le genre en le jouant à l’ancienne. Chez elle, la country est plus qu’une variété américaine débitée au kilomètre pour écouter dans la grosse voiture entre l’église et le barbecue.

Dotée d’une voix virtuose et bien terrienne, elle y injecte l’énergie du rock, des nuances de soul et un certain progressisme. Ses partenaires de duos sur ce disque jalonnent son esthétique : le roots-rocker Jack White, la légende Emmylou Harris et son alter-ego masculin Sturgill Simpson. Sa reprise du Green River de Creedence Clearwater Revival aussi : elle commence doigts de pieds en éventail dans le rocking chair, et se termine en grand messe country gospel déchaînée. Le soleil tape et un grand vent chaud souffle sur ce Perfectly Imperfect at The Ryman auquel on ne fera qu’un reproche : la reprise du 9 to 5 de Dolly Parton jouée sur scène n’y figure pas.

ÉCOUTEZ "PERFECTLY IMPERFECT AT THE RYMAN" DE MARGO PRICE SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article