Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Lianne La Havas, la vraie

Par Marc Zisman |

Pour son 3e album, la chanteuse anglaise épure son style et se livre comme jamais...

Après cinq ans de quasi-silence, Lianne La Havas rouvre son bec et c’est assez miraculeux. Blood, le sang, le sien. Elle avait ainsi baptisé son deuxième album (Qobuzissime) paru en 2015. Un mélange grec (son père) et jamaïcain (sa mère), avec quelques cellules made in England pour la chanteuse née à Londres. On la casa (trop ?) vite fait non loin des Sade, Lauryn Hill, Jill Scott, Erykah Badu et Alicia Keys

Mais Lianne La Havas ne proposait pas que du groove sensuel et feutré et dès Is Your Love Big Enough?, son premier opus de 2012, elle montrait une vraie attirance pour le folk, la pop, le jazz et même le rock. Entre ses deux albums, elle croisera même la route d’un certain Prince, charmé, qui l’invitera à gratouiller dans son antre de Paisley Park à Minneapolis...



2020 a des allures de table rase pour Lianne La Havas. Et surtout de sincérité totale au point de donner son nom à ce troisième album. Un disque à l’âme presque plus folk que soul ; souvent porté par une simple ligne de guitare claire à peine voilée par le soleil. Avec l’épure dans le viseur et sans abus rythmique trop moelleux, l’Anglaise parle d’amour sur le ton de la confidence. Elle dit avoir beaucoup écouté Milton Nascimento et la filiation brésilienne saute parfois aux oreilles, plus pour le fond que la forme d’ailleurs. Sa voix est l’aimant de chaque instant. Comme sur Green Papaya et Courage où cet organe irradie les sons de tous les instruments. Chaque mot, chaque syllabe, chaque inflexion, chaque envolée, la sensation est hypnotique, proche de ce que provoquaient les disques du début des seventies de Joni Mitchell, autre influence évidente.



A mi-parcours, Lianne La Havas glisse aussi une étonnante reprise de Weird Fishes de Radiohead qu’elle s’approprie en en ralentissant le rythme à l’extrême. Ralentissement justement. Comme l’invitation générale d’un disque qui impose sa profondeur d’âme au fil des écoutes…



En 2015, Qobuz rencontrait Lianne La Havas pour la sortie de Blood. Une interview où elle évoquait son évolution artistique comme sa rencontre princière. Séance de rattrapage :



ÉCOUTEZ "LIANNE LA HAVAS" DE LIANNE LA HAVAS SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article