Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

L'ovni Lafawndah

Par Smaël Bouaici |

Avec "The Fifth Season", la chanteuse d’origine égypto-iranienne offre une palette joliment contemplative de sa fascinante avant-garde musicale...

Née à Paris et installée à New York, Yasmine Dubois alias Lafawndah s’était révélée en 2016 via un premier EP, Tan, signé sur le prestigieux label britannique Warp, ainsi qu'avec une reprise barrée du All That She Wants d’Ace Of Base. Elle avait transformé l’essai avec son premier album Ancestor Boy en 2019, imposant son électronique baroque à la Björk, en un peu plus tropicale.

Son second album qui vient juste de paraître, The Fifth Season, présente une facette plus contemplative, avec d’entrée une interprétation très personnelle de Vieille Prière bouddhique, pièce composée en pleine Première Guerre mondiale par la prodige française Lili Boulanger, rythmée ici par le trombone de Nathaniel Cross et le tuba de Theon Cross, qui imposent leur couleur à ce court album.



Les deux cuivres sont encore au front sur le plus jazz Don't Despair (du chanteur transgenre Beverly Glenn Copeland), avant de laisser les percussions de Valentina Magaletti prendre la lumière sur la jungle de The Stillness. On notera aussi la reprise de Kate Tempest You, at the End, et le featuring avec la rappeuse française Lala &ce sur Le Malentendu. Un disque hors des normes qui ne manque pas d’audace.

ÉCOUTEZ "THE FIFTH SEASON" DE LAFAWNDAH SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article