Votre panier est vide

Rubriques :
News

L.A. Woman a 50 ans !

Par Marc Zisman |

Le 19 avril 1971, le mythique groupe californien publiait son ultime album, trois mois seulement avant la mort de son charismatique chanteur, Jim Morrison...

Dernier opus de la saga Doors avant l’overdose fatale de son leader le 3 juillet 1971 dans un appartement parisien, L.A. Woman montre un groupe au sommet de son art. Plus insaisissable que jamais, Jim Morrison dont la voix s’est épaissie chante comme un dieu et Ray Manzarek met le feu à ses claviers.

Rien que la composition éponyme L.A. Woman est un nouveau tour de force stupéfiant, une sorte de cavalcade blues aux frontières de la transe. C’est d’ailleurs le blues qui suinte essentiellement de cette femme de Los Angeles (magnifique reprise de Crawling King Snake de John Lee Hooker). Un blues évidemment singulier et propre aux Doors. Un blues climatique. Un blues vénéneux.

Quant au légendaire Riders on the Storm qui referme ce dernier album des Doors avant la mort de Morrison, son rythme organique qui communie avec la nature – on entend la pluie tomber et l’orage gronder – il reste la plus belle ballade d’un ovni qui traversa l’histoire du rock'n'roll en solitaire, loin des modes, loin du temps…

ÉCOUTEZ "L.A. WOMAN" DES DOORS SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article