Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Ichon, star pour de vrai

Par Brice Miclet |

Qobuzissime pour l'album de rappeur de Montreuil qui flirte avec brio avec le R'n'B et la chanson...

Ichon a 30 ans. Cette information pourrait bien être totalement anodine si elle ne nous rappelait pas que le rappeur montreuillois a déjà six années de discographie active derrière lui, et surtout qu’il est né, d’après ses dires dans le titre 911, le 11 septembre 1990. L’album Pour de vrai sort donc le jour de son anniversaire. Alors oui, Ichon a 30 ans, et c’est important de le dire.

Et puis mettons les choses au clair : il s’agit bien de son second album, contrairement à ce qui peut être dit. Le précédent, Il suffit de le faire, était peut-être annoncé comme un EP, mais au vu de ses dix-huit titres, de la cohérence artistique, visuelle et musicale très travaillée, il faut appeler un chat un chat.



Ichon a toujours pris son monde à contre-pied, y compris au sein du duo Bon Gamin qu’il forme avec Loveni. Alors cette fois, exit la tronche de premier de la classe souriant, place au regard défiant et aux muscles deltoïdes gonflés. Pourtant, cette pochette ne saurait cacher la vraie personnalité d’Ichon : un rappeur qui depuis toujours parle d’amour, sans relâche et sans difficulté à se livrer. Chez lui, cela donne des textes magnifiques, comme celui du titre Elle pleure en hiver, ou d’Encore un peu, qui sont, cette fois, sublimés par un travail de production plus poussé encore que sur ses précédents projets, et auquel le beatmaker Crayon, entre autres, n’est pas étranger.



Pour de vrai est une pépite. Il déborde d’idées, comme lorsqu’il chante des harmonies avec le bruit des vagues comme seul accompagnement sur Litanie. Comme lorsqu’il mobilise des sonorités house ou disco-funk sur Compliqué (qui traite de la complexité des relations amoureuses, encore) ou sur Noir ou blanc, en featuring avec le poto Loveni. Car au milieu des questionnements existentiels (« Je vis depuis que je sais que je suis mort / J’essaie de mourir depuis que je suis môme / J’ai senti enfin quelque chose » sur SOS), des amours impossibles, il y a une légèreté, qui rappelle d’une certaine manière qu’il ne s’agit que de musique, et que les choses finissent parfois par s’arranger. Pour de vrai.





ÉCOUTEZ "POUR DE VRAI" DE ICHON SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article