Rubriques :
Vidéo du jour

Betty Wright, libre à jamais

Par Marc Zisman |

Vénérée par les rappeurs qui ont copieusement samplé ses tubes, la grande chanteuse soul a été emportée par un cancer à 66 ans...

Sans être la plus médiatisées des soul sisters des seventies, Betty Wright aura fortement marqué le genre par ses tubesques hymnes comme Clean Up Woman et Tonight Is the Night, copieusement samplés par Beyoncé, Mary J. Blige, DJ Quik, Chance the Rapper et des dizaines d’autres.

Décédée le 10 mai 2020, cette native de Miami qui n'a que 15 ans lorsqu'elle décroche un tube avec Girls Can’t do What the Guys Do possédait surtout un charisme qui impressionna ses héritières, Beyoncé en tête. Avant d'autres consœurs, son féminisme militant comme son indépendance viscérale dans une industrie pilotée par les hommes (elle possédait son propre label, Ms. B) nourrissent ses chansons portées par une voix XL.



Lorsque le succès la quittait, Betty Wright jouait les choristes pour Stevie Wonder, David Byrne, Peter Tosh et Jimmy Cliff. Plus récemment de nombreux rappeurs l’ont invité en featuring (Diddy, Nas, Rick Ross, The Game, Lil Wayne).



En 2011, elle avait même conçu son album Betty Wright: The Movie avec les Roots à ses côtés et Snoop Dogg et Lil Wayne en featuring. Trois ans plus tard pour Living... Love... Lies, Rick Ross et DJ Khaled sont à leur tour invités sur ce qui sera l’ultime opus d'une chanteuse attachante et indomptable.



ÉCOUTEZ BETTY WRIGHT SUR QOBUZ


ÉCOUTEZ NOTRE PLAYLIST BETTY WRIGHT



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article