Angélique Celia

La star béninoise Angélique Kidjo signe un album hommage à la reine de la salsa, Celia Cruz...

Par Benjamin MiNiMuM | Vidéo du jour | 12 mai 2019
Réagir
Qobuz

Chanteuse cruciale de la musique africaine contemporaine, la Béninoise et résidente new-yorkaise Angélique Kidjo ne cesse de souligner l’apport culturel de son continent d’origine sur les synthèses musicales écloses notamment dans sa ville d’adoption.

Après avoir revisité l’intégrale du classique new wave sous influence afro Remain in Light des Talking Heads, elle rend hommage à l’icône de la salsa Celia Cruz avec son nouvel album sobrement intitulé Celia.



Angélique Kidjo l’avait découverte sur scène à Cotonou et avait plus tard chanté en duo avec elle. Comme elle, Celia Cruz était une femme forte et dynamique, une battante joyeuse engagée dans la préservation de ses racines et leurs évolutions métisses. La Béninoise revisite les grandes heures de l’étoile d’origine cubaine en reprenant des morceaux clés de sa carrière solo ou en compagnie du fondateur de Fania Records Johnny Pacheco (Quimbara, Toro Mata, Cucala).



Pour en renforcer les ingrédients made in Africa, elle s’est entourée d’une section rythmique inédite composée de deux légendes : le batteur Tony Allen, inventeur avec Fela de l’afrobeat, qui fait équipe avec la bassiste reine de la nu soul Meshell Ndegeocello. Les indispensables cuivres sont pris en main par l’extraordinaire fanfare béninoise Gangbé Brass Band. La production sans faille est assurée par le Martiniquais David Donatien, complice de Yaël Naïm.

Énergique, détonnant et vibrant, Celia consacre tout autant son modèle que son interprète ainsi que le pouvoir éternel de l’énergie musicale métissée.



ECOUTEZ CELIA D'ANGÉLIQUE KIDJO SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters