Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

QIBUZ avec Kamasi Washington, Jacques Higelin, Solange, Quincy Jones, The Cure, Wilko Johnson… (16 avril 2018)

Confidences, news cocasses, bruits de couloirs, brèves de comptoir et buzz en tous genres : chaque lundi, QIBUZ zoome sur l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, non ?

Qibuz Lundi | 16 avril 2018
Réagir
Qobuz







Kamasi Washington voit double

Après le succès inattendu et mondial de son triple album The Epic, paru en 2015 sur le label de Flying Lotus Brainfeeder, le saxophoniste de jazz Kamasi Washington revient avec un double album ! Désormais signé sur le label britannique de The XX, Young Turks Records, le colosse californien vient d’annoncer qu’il publiera Heaven et Earth le 22 juin prochain. Dans un tweet, Kamasi a expliqué la bicéphalie de sa nouvelle œuvre : « Earth représente le monde tel que je le vois extérieurement, le monde dont je fais partie. Heaven, c’est le monde tel que je le vois intérieurement, le monde qui fait partie de moi. » Par ailleurs, le saxophoniste qui monte, qui monte, qui monte, fait partie des quelques heureux élus que le pianiste Herbie Hancock a embarqué en studio avec lui pour son nouvel album qui devrait paraître avant la fin de l’année.








Solange au musée

Le rapport intense que Solange entretient avec les arts n’est pas nouveau. Sauf que cette fois, la sœur de Beyoncé pousse le bouchon un peu plus loin avec une performance intitulée Metatronia et présentée au Hammer Museum de Los Angeles. L’œuvre est une installation mêlant sculpture et chorégraphie. Elle implique des danseurs de la California State University. Solange est épaulée par les artistes/chorégraphes Gerard & Kelly et l’architecte Griffin Frazen. Côté musique, elle a travaillé ici avec John Kirby.

Dans un communiqué officiel, Solange évoque sa démarche : « Metatronia explore le processus et la cartographie de la création en général. L’œuvre est un exercice de suivi de la force intuitive qui nous guide, nous aide à créer de l'espace, et fait taire l'esprit pour créer l’œuvre. Poursuivant mes pratiques et mon intérêt à explorer la relation entre le mouvement et l'architecture en tant que méditation, Metatronia s'articule autour de la construction de la fréquence et de la création de charge à travers la narration visuelle. » L’an passé, Solange était déjà sortie du contexte purement musical avec Musical Meditation. Cette année, elle a été nommée Harvard Foundation Artist of the Year. Elle travaille actuellement avec Steve Lacy du groupe The Internet.






L’adieu à Higelin

« Pars, surtout ne te retourne pas ! » : c’est par les célèbres paroles de son père chantées a cappella par Arthur H, que s’est terminée la cérémonie en hommage à Jacques Higelin, inhumé jeudi après-midi au Père Lachaise, à Paris. Comme il l’aurait voulu, son public, qui dépassait allègrement le millier de personnes, selon l’AFP, était venu braver la pluie pour saluer une dernière fois le poète-rock, décédé à 77 ans. Le tout dans une ambiance particulièrement chaleureuse, chantante même, au son du tube Tombé du ciel repris en chœur ou même sifflé… Après les remerciements émus d’Arthur H et de sa demi-sœur Izia Higelin à l’attention du public, c’est en chansons que s’est fini ce moment de communion, avec dans les haut-parleurs Parc Monsouris et son refrain « Je vis pas ma vie, je la rêve », J’suis qu’un grain de poussière, Le Berceau de la vie et Tête en l’air.

Après quoi, toujours selon l’AFP, l’inhumation a pu avoir lieu peu avant 17h00. Un ultime instant de recueillement pour la famille et les amis d’abord, pour les fans ensuite. C’est dans ce même ordre que les célébrations ont débuté plus tôt dans l’après-midi, puisqu’un vibrant hommage réunissant tous ses proches s’est déroulé au Cirque d’hiver. La Ministre de la Culture Françoise Nyssen, la maire de Paris Anne Hidalgo et des artistes comme Alain Souchon, Catherine Ringer, Charlélie Couture, Tom Novembre, Marina Fois, Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac, Nicolas Bedos, Armande Altai, Eric Serra, Paul Personne ou encore Romain Goupil et Jack Lang avaient pris place dans les gradins du Cirque d’hiver. Un silence total a accompagné la pose de son cercueil au centre de la piste. Puis la sono a diffusé un dialogue entre Higelin et Jean-Louis Foulquier, le fondateur des Francofolies. Ont ensuite défilé Daniel Auteuil, lisant une lettre adressée au chanteur par Barbara, Sandrine Bonnaire, qui lui avait consacré récemment un documentaire, récitant avec une intense émotion un texte, Izïa.

Puis Arthur H, accompagné par Areski, a pris le micro. « La grande Brigitte (Fontaine) m’a envoyé un mot au téléphone. Elle n’avait pas le courage de parler. La dernière fois qu’ils se sont vus, ils se caressaient le visage, on aurait dit deux extra-terrestres. Je n’ai rien vu d’aussi beau », a raconté le fils aîné de Jacques Higelin, avant que ne résonnent dans la salle les mots tantôt anglais tantôt étranglés de Brigitte Fontaine. La chanteuse Camille a repris une des premières chansons d’Higelin, Tiens j’ai dit tiens répétant la phrase sur tous les tons, en tournant autour du cercueil, tel un rite païen. Puis Kên, le cadet, au bord des larmes, est venu confier qu'« il y a une phrase qui (le) hante depuis tout petit : "ne pleurez pas les morts, pleurez les vivants". Ça ne va pas être facile… » Sa petite sœur Izïa a assuré la dernière farandole en reprenant Irradié, pour finir sur une note joyeuse cet hommage, sous les applaudissements de tous les proches souriant aux larmes…








Grosse fiesta pour Quincy Jones

Pour l’aider à souffler ses 85 bougies (c’était en fait le 14 mars dernier), Quincy Jones va faire appel à un casting cinq étoiles. Le 27 juin prochain, à la 02 Arena de Londres, le célèbre musicien et producteur américain organisera un grand concert de ses chansons interprétées pour l’occasion par Mark Ronson, Lalah Hathaway, Caro Emerald, Jess Glynne, Mick Hucknall, Corinne Bailey Rae, Jack Savoretti, Jonah Nilsson Andreas Varady et Beverley Knight (d’autres noms suivront dans les jours qui viennent) avec un orchestre symphonique dirigé par Jules Buckley. Ce concert anniversaire proposera également un hommage au Britannique Rod Temperton décédé en octobre 2016, bras droit de Quincy Jones sur Off The Wall de Michael Jackson notamment.






St. Vincent fait son cinéma

Annie Clark alias St. Vincent a publié la musique qu’elle a composé pour un film tourné en 360° intitulé Flatland: A Romance Of Many Dimensions. Adapté d’un roman du même nom publié en 1884 par l’écrivain Edwin Abbott Abbott, en fait une allégorie où l'auteur donne vie aux dimensions géométriques, le point, la ligne et les surfaces, avant d'en arriver à faire découvrir l'univers des volumes par un carré, ce film a été réalisé par Justin Bolognino. Présenté à Coachella, le film se baladera dans d’autres festivals comme le Panorama Music Festival de New York.

En 2014, Qobuz avait rencontré Annie Clark à l’occasion de la sortie de son album éponyme St. Vincent :






Les Cures remixent les Cure

En 1990, les Cure déroutaient leurs fans en publiant Mixed Up, un album exclusivement composé de remixes. Le 15 juin prochain, ils rééditent ce passionnant document en édition Deluxe avec un deuxième CD de remixes contemporains et un troisième de nouveaux remixes signés Robert Smith en personne.






Wilko Johnson tue la mort !

En 2012, les médecins avaient conseillé à Wilko Johnson alors atteint d’un cancer du pancréas qu’ils disaient être en phase terminale de commencer à choisir entre cercueil en chêne ou cercueil en hêtre… Six ans plus tard, l’ex-guitariste de Dr Feelgood se porte non seulement à merveille mais est retourné en studio pour mettre en boite un nouvel album ! Intitulé Blow Your Mind, il paraîtra sur le prestigieux label de blues Chess Records le 15 juin prochain. « Si on m’avait dit qu’un beau jour je retournerais en studio… Certaines chansons parlent justement de ça. D’être chez soi, assis, au milieu de la nuit, à attendre que la mort arrive… »

Pour l’occasion, Wilko Johnson s’est entouré de Norman Watt Roy à la basse et Dylan Howe à la batterie. Produit par Dave Eringa, ce nouvel album proposera les douze titres suivants : Beauty, Blow Your Mind, Marijuana, Tell Me One More Thing, That’s The Way I Love You, Low Down, Take It Easy, I Love The Way You Do, It Don’t Have To Give You The Blues, Lament, Say Goodbye et Slamming.






Il était une fois David Crosby…

Réalisateur notamment de Singles, Jerry Maguire, Almost Famous et Vanilla Sky, Cameron Crowe travaille actuellement à la production d’un documentaire consacré à David Crosby. Réalisé par AJ Heaton, il prouve aussi que BMG s’intéresse de plus en plus à la production de documentaires musicaux, et ce après la sortie de Bad Reputation de Kevin Kerslake consacré à Joan Jett.





Vous aimez QIBUZ ? Vous pouvez nous adresser vos tuyaux pas percés, informations, commentaires ! Écrivez-nous à : qibuz@qobuz.com

Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

À lire dans la rubrique Pop/Rock

À lire dans la rubrique Variété francophone

À lire dans la rubrique Electro

À lire dans la rubrique Soul/Funk/R&B

À lire dans la rubrique Rap

À lire dans la rubrique Blues/Country/Folk

À lire dans la rubrique Film

À lire dans la rubrique Classique

À lire dans la rubrique Jazz

À lire dans la rubrique Musiques du monde

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters