Les albums

104,49 CHF

Jazz - Paru le 17 mai 2019 | ECM

33,49 CHF
28,99 CHF

Jazz - Paru le 18 avril 2019 | Doctor Heart Music HD

Hi-Res
37,99 CHF
27,49 CHF

Jazz - Paru le 14 juin 2019 | Verve Reissues

Hi-Res
Ce 26 novembre 1961, les magnétos tournent au Village Gate et le label Verve compte bien en sortir un live à commercialiser. Sur la scène du célèbre club de jazz new-yorkais, Stan Getz et son nouveau quartet composé du pianiste Steve Kuhn, du contrebassiste John Neves et du batteur Roy Haynes. Finalement, les bandes sont mises de côté pour finir dans les caves de la maison de disques : 58 ans plus tard, l’enregistrement refait surface avec un son impeccable. L’intérêt est majeur car Getz at the Gate dans son intégralité (près de 2h20 de musique !) documente une direction artistique que le saxophoniste ne suivra finalement pas.De retour d’Europe, Getz monte ce nouveau groupe au son plus moderne et agressif, influencé sans doute par le quartet de John Coltrane dans lequel Kuhn jouait. Mais en 1962, son album Jazz Samba, avec le guitariste Charlie Byrd, rafle la mise, lance la mode du jazz infusé à la bossa-nova et expédie surtout Getz sur d’autres sentiers stylistiques et vers le sommet des charts grâce à plusieurs albums avec Luiz Bonfá, João Gilberto, Antonio Carlos Jobim ou Astrud Gilberto… Getz at the Gate est évidemment à des années-lumière de cet exotisme ensoleillé. Comme il est bien loin du Getz bop, cool ou West Coast des débuts. Ici, il revisite en format post-bop ultra-efficace des titres joués durant les années 50 comme When the Sun Comes Out, Like Someone in Love ou encore Spring Can Really Hang You Up the Most. La batterie de Roy Haynes est comme toujours un liant fabuleux. Quant à l’intérêt pour Coltrane, il est plus qu’assumé lorsque les quatre hommes reprennent carrément son mythique Impressions. Bref, un concert inédit passionnant. © Marc Zisman/Qobuz
27,49 CHF

Gospel - Paru le 26 avril 2019 | Universal Music International Ltda.

43,18 CHF
32,39 CHF

Jazz - Paru le 20 avril 2019 | iM La Banda de los Metales

Hi-Res
47,98 CHF
31,98 CHF

Jazz - Paru le 3 mai 2019 | Caprice

Hi-Res
18,99 CHF

Jazz - Paru le 18 avril 2019 | Doctor Heart Music

27,19 CHF

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Resonance Records

27,19 CHF

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Resonance Records

22,39 CHF

Jazz - Paru le 31 mai 2019 | Far Out Recordings

22,39 CHF

Jazz - Paru le 24 mai 2019 | Diapason

17,49 CHF

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Bella Musica Edition

25,59 CHF

Jazz - Paru le 19 avril 2019 | Linear Labs

25,59 CHF

Gospel - Paru le 19 mai 2019 | Jesuit Communications Foundation, Inc.

28,99 CHF
20,49 CHF

Jazz - Paru le 26 avril 2019 | ECM

Hi-Res Livret
20,49 CHF

Jazz - Paru le 31 mai 2019 | ECM

Livret
28,99 CHF
20,49 CHF

Jazz contemporain - Paru le 31 mai 2019 | ECM

Hi-Res Livret
Habitué du hors-piste, ECM excelle toujours dans les albums ovnis, catégorie idéale pour ce Lost River. Un projet emmené par le batteur Michele Rabbia et le guitariste Eivind Aarset qui se sont produits par le passé en duo. Rabbia collabore également avec le tromboniste Gianluca Petrella. Mais ce disque est une première pour ce trio, réuni grâce à l’envie de Manfred Eicher, cerveau du label munichois. Composée de textures sonores en grande partie improvisées, leur musique a les cambrures d’une symphonie atmosphérique, mouchetée d’électronique. Comme un lointain héritier du mythique Khmer, l’album que Nils Petter Molvӕr publia sur ECM en 1998, Lost Rivers joue sur les sensations, les formes et l’espace, élément central de cette musique. Tout est en apesanteur mais jamais évanescent pour autant dans ce superbe jazz apatride qui invite à la réflexion et à la méditation. © Max Dembo/Qobuz
20,49 CHF

Jazz - Paru le 26 avril 2019 | ECM

Livret

Le genre

Jazz dans le magazine