Les albums

51,99 CHF

Jazz - Paru le 4 mai 2018 | FRANK SINATRA HYBRID

51,99 CHF

Jazz - Paru le 29 septembre 2017 | Verve Reissues

64,99 CHF

Jazz - Paru le 21 avril 2017 | Verve Reissues

209,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2017 | Verve Reissues

91,49 CHF

Jazz - Paru le 26 août 2016 | FRANK SINATRA HYBRID

127,99 CHF
91,49 CHF

Jazz - Paru le 3 juin 2016 | Prestige

Hi-Res Livret
Avant sa grande période Columbia (1955-1975), Miles Davis entama sa carrière au disque sous pavillon Prestige. Là, entre environ 1951 et 1956 il posera les premières pierres d’une révolution qui porte encore aujourd’hui ses fruits. Une révolution en forme de quête sonore, esthétique et stylistique. Ce coffret The Complete Prestige 10-Inch LP Collection renferme une partie de cette période. Il comprend les disques publiés entre 1951 et 1954*, présentés tels qu’ils sortirent, en 25cm, format qui permettait à l’époque d’enregistrer plus de musique que sur les 78 tours, ce avant l’apparition du 33 tours. Chaque disque a ici été soigneusement remasterisé à partir des bandes analogues master et la réédition propose un livret numérique présentant de rares photos et un essai passionnant d’Ashley Kahn. Côté casting, Miles est ici entouré d’autres musiciens eux aussi entrés dans la légende : Sonny Rollins, Art Blakey, Percy Heath, Al Cohn, Jackie McLean, Charles Mingus, John Lewis, Max Roach, Lucky Thompson, Roy Haynes, Horace Silver, Milt Jackson, Thelonious Monk, Zoot Sims, Fats Navarro, Kenny Dorham, n’en jetez plus ! © MD/Qobuz * Disques publiés entre 1951 et 1954 :  - Modern Jazz Trumpets (avec Dizzy Gillespie, Kenny Dorham, Fats Navarro)  - The New Sounds  - Blue Period  - Miles Davis plays the compositions of Al Cohn  - Miles Davis Quartet  - Miles Davis All Star Sextet, Vol. 2  - Miles Davis Quintet  - Miles Davis with Sonny Rollins  - Miles Davis All Stars, Vol. 2  - Lee Konitz's The New Sounds (Davis as a guest artist / Bonus)
91,49 CHF

Jazz - Paru le 3 juin 2016 | Prestige

Avant sa grande période Columbia (1955-1975), Miles Davis entama sa carrière au disque sous pavillon Prestige. Là, entre environ 1951 et 1956 il posera les premières pierres d’une révolution qui porte encore aujourd’hui ses fruits. Une révolution en forme de quête sonore, esthétique et stylistique. Ce coffret The Complete Prestige 10-Inch LP Collection renferme une partie de cette période. Il comprend les disques publiés entre 1951 et 1954, présentés tels qu’ils sortirent, en 25cm, format qui permettait à l’époque d’enregistrer plus de musique que sur les 78 tours, ce avant l’apparition du 33 tours. Chaque disque a ici été soigneusement remasterisé à partir des bandes analogues master et la réédition propose un livret numérique présentant de rares photos et un essai passionnant d’Ashley Kahn. Côté casting, Miles est ici entouré d’autres musiciens eux aussi entrés dans la légende : Sonny Rollins, Art Blakey, Jackie McLean, Charles Mingus, John Lewis, Max Roach, Lucky Thompson, Roy Haynes, Horace Silver, Milt Jackson, Thelonious Monk, Zoot Sims, Fats Navarro, Kenny Dorham, n’en jetez plus ! © MD/Qobuz
76,79 CHF

Jazz - Paru le 25 mars 2016 | Resonance Records

58,49 CHF

Jazz - Paru le 11 décembre 2015 | Masterworks Jazz

83,99 CHF
73,99 CHF

Jazz - Paru le 16 octobre 2015 | Nonesuch

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
L’histoire du jazz compte un nombre impressionnant de pianistes magistraux. Mais lorsqu’il est question de se limiter au moins de 50 ans, le casting a tendance à se réduire… Un nom revient pourtant sans cesse. Comme un musicien au-dessus de la mêlée. Celui de Brad Mehldau. Car même sans qu’il soit question d’une quelconque et stupide compétition, le pianiste américain est l’un des meilleurs de sa génération. Fascinant surtout. Comme l’est cette publication : un quadruple album réunissant 32 pièces enregistrées en solo et en live. Mehldau a pioché dans les bandes de 19 de ses concerts européens donnés durant la décennie passée et a divisé en quatre chapitres les titres sélectionnés : Dark/Light, The Concert, Intermezzo/Rückblick et E Minor/E Major. Comme il l’explique lui-même dans les notes de pochette, « s’il s’agit d’environ 300 minutes de musique, l’ordre des morceaux n’est pas arbitraire. J’ai essayé de raconter une histoire du début à la fin dans la manière dont j’ai séquencé le disque. Et il y a un thème et un personnage pour chacun des quatre chapitres. » Ce projet est d’autant plus intéressant qu’au disque, Brad Mehldau a essentiellement enregistré en trio ou dans d’autres configurations, à l’exception d’Elegiac Cycle en 1999, d’un Live In Tokyo en 2004 et d’un Live In Marciac en 2006, ses trois seules publications en solo à ce jour… Sans surprise, la densité de la musique proposée avec ces 10 Years Solo Live exige de l’auditeur une attention soutenue. Mais le jeu en vaut la chandelle car le périple conçu ici par Mehldau est simplement époustouflant. La façon dont le pianiste digère la musique populaire des Beatles, Nirvana, Massive Attack, Radiohead ou Jeff Buckley, puis, plus loin, celle de Brahms par exemple, ou, plus loin encore, d’un Bill Evans, d’un John Coltrane ou d’un Keith Jarrett (sans oublier Léo Ferré !) est assez ahurissante. Ahurissante comme sa façon de balayer d’un revers de main une quelconque volonté d’impressionner la galerie. Autant de personnages croisés, autant de saynètes présentées et autant de décors plantés dans cet océan d’improvisation font de ce quadruple opus un pur chef d’œuvre. Le fait d’avoir sélectionné des titres live a également son importance. Brad Mehldau, toujours dans les notes de pochette, l’explique très bien : « Tout ce business des concerts, c’est assez étrange. C’est une directe et intense forme d’empathie avec un groupe d’inconnus qui dure environ 901 minutes. Et puis, c’est fini, chacun rentre à la maison. Je remonte dans ma chambre d’hôtel et je vais me coucher. Quelque chose s’est passé, mais ce qui était le plus vital ne peut être transposé avec des mots. C’est doux, un peu aigre-doux. Dans tous les cas, ça n’est pas suffisant de dire que les publics différents ont été importants pour la création de cette musique. Ils ont été absolument nécessaires, c’était la charnière. Sans ces publics, cette musique n’existerait pas dans la forme dans laquelle elle existe. » © MD/Qobuz
73,99 CHF

Jazz - Paru le 23 février 2015 | Parlophone UK

91,49 CHF

Jazz - Paru le 31 juillet 2015 | Fantasy Records

Distinctions Qobuz Référence
Paru en 1989, ce magnifique coffret rassemble quasiment 100 titres extraits des albums enregistré par le pianiste, entre 1973 et 1978, pour le compte du label Fantasy : From The 70's (1973-1974), Eloquence (1973-1975), The Tokyo Concert (1973), Since We Met (1974), Re : Person I Knew (1974), Intuition (1974), Alone (Again) (1975), The Tony Bennett: Bill Evans Album (1975), The Paris Concert (1976), Quintessence (1976), Montreux III (1976), I Will Say Goodbye (1977), Crosscurrents (1977) et Marian McPartland's piano jazz interview (1978). Une vraie somme et, sans doute, parmi les plus impressionnantes pages de l'histoire du piano jazz. © CM/Qobuz
104,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 1986 | Concord Records

Distinctions Choc de Classica
63,99 CHF

Jazz - Paru le 13 février 2015 | Rhino Atlantic

73,99 CHF
63,99 CHF

Jazz - Paru le 13 février 2015 | Rhino Atlantic

Hi-Res
117,49 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2012 | Verve Reissues

167,49 CHF

Jazz - Paru le 25 mars 2014 | Rhino Atlantic

82,49 CHF

Jazz - Paru le 22 novembre 2013 | Columbia - Legacy

51,99 CHF

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Verve

Le genre

Jazz dans le magazine