Catégories :

Les albums

2 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Jazz, Indispensable JAZZ NEWS, Various Composers, Albany Bigard et 24 bits / 96 kHz - Stereo
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Jazz - Paru le 15 janvier 2016 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS
Ce grand soliste de l'histoire du jazz, à la longue et belle carrière, nous offre ces dernières années, tant sur scène que sur disque, quelques'unes de ses plus belles réalisations. À la spiritualité et la générosité qui ont illuminé de tous temps son jeu, Charles Lloyd a gagné en profondeur et en bienveillance. Le voici juste en duo sur un répertoire de standards plutôt liés au jazz « traditionnel » (Mood Indigo de Duke Ellington, Bess, You Is My Woman Now de Gershwin, Rosetta d'Earl Hines, You've Changed, chanson intimement lié à Billie Holiday, etc.) d'ou émerge une suite - la pièce maîtresse de cet album - intitulée Hagar's Song. cinq mouvements constituent cette suite dédiée à son arrière-arrière-grand-mère, petite fille du Mississippi, séparée des siens alors qu'elle n'avait que dix ans, pour être vendue à un marchand d'esclaves dans le Tennessee. Avec cet opus, Charles Lloyd enrichit sa longue collaboration avec le label ECM et avec ce pianiste majeure de notre époque : Jason Moran, membre du quartet régulier du saxophoniste depuis plus de quatre ans. Quand on sait l'intérêt que porte Lloyd à ses pianistes - c'est lui qui révéla Keith Jarrett et Michel Petrucciani, entre autres - ce duo prend ici toute sa dimension. Un disque majeur de l'année 2013 ! © JMP/Qobuz
HI-RES25,49 CHF
CD17,99 CHF

Jazz - Paru le 8 février 2013 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Indispensable JAZZ NEWS - Hi-Res Audio
Ce grand soliste de l'histoire du jazz, à la longue et belle carrière, nous offre ces dernières années, tant sur scène que sur disque, quelques'unes de ses plus belles réalisations. À la spiritualité et la générosité qui ont illuminé de tous temps son jeu, Charles Lloyd a gagné en profondeur et en bienveillance. Le voici juste en duo sur un répertoire de standards plutôt liés au jazz « traditionnel » (Mood Indigo de Duke Ellington, Bess, You Is My Woman Now de Gershwin, Rosetta d'Earl Hines, You've Changed, chanson intimement lié à Billie Holiday, etc.) d'ou émerge une suite - la pièce maîtresse de cet album - intitulée Hagar's Song. cinq mouvements constituent cette suite dédiée à son arrière-arrière-grand-mère, petite fille du Mississippi, séparée des siens alors qu'elle n'avait que dix ans, pour être vendue à un marchand d'esclaves dans le Tennessee. Avec cet opus, Charles Lloyd enrichit sa longue collaboration avec le label ECM et avec ce pianiste majeure de notre époque : Jason Moran, membre du quartet régulier du saxophoniste depuis plus de quatre ans. Quand on sait l'intérêt que porte Lloyd à ses pianistes - c'est lui qui révéla Keith Jarrett et Michel Petrucciani, entre autres - ce duo prend ici toute sa dimension. Un disque majeur de l'année 2013 ! © JMP/Qobuz

Le genre

Jazz dans le magazine