Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

CD14,39 CHF

Downtempo - Paru le 19 août 1996 | !K7 Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Ni de Bristol, ni de Londres, ni même d’un quelconque lieu-dit britannique. Ce mix de la série DJ-Kicks est 100 % autrichien. Aux commandes de cette orgie majoritairement downtempo, Peter Kruder et Richard Dorfmeister, deux Viennois qui transforment le dub en une magnifique symphonie lounge pour les kids des beaux quartiers. Entre les doigts de ces deux DJ's, le trip hop d’Herbaliser, le reggae lounge de Thievery Corporation mais aussi du Stefan Hantel alias Shantel, le néo-dub du Statik Sound System ou de la drum'n'bass d’Aquasky. Au-delà du name dropping pour experts, c’est surtout de la matière climatique et cinématographique adossée contre des beats de velours qu’ils sculptent comme une seule et unique composition… Kruder & Dorfmeister livreront deux ans plus tard une autre classique du genre, The K&D Sessions, avec ce fabuleux remix du Heroes de Roni Size. En solo, chacun donnera son approche plus personnelle du genre : Dorfmeister avec le groupe Tosca (l’album Opera s’ouvre avec un titre assez clair : Fuck Dub Part 1 & 2) et Kruder avec le projet Peace Orchestra. © Marc Zisman/Qobuz
CD3,59 CHF

Downtempo - Paru le 18 juin 2012 | First Word Records

CD9,99 CHF

Downtempo - Paru le 16 novembre 2018 | Freshly Squeezed

CD5,49 CHF

Downtempo - Paru le 6 juillet 2018 | Freshly Squeezed

HI-RES4,88 CHF
CD3,25 CHF

Downtempo - Paru le 30 septembre 2016 | Bromance

Hi-Res
CD11,99 CHF

Downtempo - Paru le 24 juin 2013 | First Word Records

HI-RES11,24 CHF
CD7,49 CHF

Downtempo - Paru le 19 août 2016 | Wah Wah 45s

Hi-Res
CD14,39 CHF

Downtempo - Paru le 26 avril 2019 | Nomark

Figure du label Ninja Tune, Amon Tobin a fait les 400 coups musicaux au sein de la prestigieuse maison britannique ces vingt dernières années, entre drum’n’bass, hip-hop, breakbeat, électro ou expérimental. Sa dernière livraison, l’expérience audiovisuelle immersive ISAM en 2011/2012, représentait une sorte d’aboutissement de la carrière du producteur brésilien, un des rares capables de créer de vertigineux murs de son (notamment sous son alias “hip-hop” Two Fingers).Mais Amon Tobin avait déjà tiré d’autres plans sur la comète, et ils sont tellement nombreux qu’il a choisi de les sortir sur son propre label, le nouveau né Nomark, en commençant par ce Fear in a Handful of Dust, qui a la particularité de ne contenir quasiment aucune rythmique, ni beats ni percussions (pour éviter de composer de la musique trop ancrée dans son époque, selon l’auteur) et qui s’emploie à rendre invisible la frontière entre instruments électroniques et acoustiques, les vents et cordes du désert se confondant avec les bleeperies digitales. Si le début de l’album paraît un peu abstrait, l’ensemble prend forme dès que la mélodie revient au centre du jeu, entre les mélopées cosmiques de Heart of the Sun ou les 7 minutes de musique de nuit veloutée de Velvet Owl, et on reprend vite plaisir à accompagner Amon Tobin dans sa quête du sublime. @ Smaël Bouaici/Qobuz
HI-RES6,74 CHF
CD4,49 CHF

Downtempo - Paru le 22 novembre 2019 | Space Designer

Hi-Res
CD10,99 CHF

Downtempo - Paru le 21 septembre 2018 | Wah Wah 45s

CD8,99 CHF

Downtempo - Paru le 11 mars 2013 | Wah Wah 45s

HI-RES17,99 CHF
CD12,99 CHF

Downtempo - Paru le 6 mars 2020 | Night Time Stories

Hi-Res
Voilà bientôt dix ans que Hauke Freer et Matthias Reiling promènent leur projet hybride Session Victim, où l’un tripote les machines tandis que l’autre manie basse et guitare suivant son inspiration. Un combo hors format qui a marqué l’histoire du groove dès son premier album, The Haunted House of House, en 2012, avec l’imparable et tellement chill Good Intentions. Dingue de vinyles, le duo travaille comme dans le hip-hop, à partir de samples, avant de transposer le tout sur des beats uptempo pour leurs live furieux. Mais pour ce quatrième album, les Session Victim s’éloignent des clubs pour proposer une approche plus référencée, tirée de vieux disques de soul, funk, hip-hop ou jazz. Alors évidemment, on pense à Massive Attack, Morcheeba (notamment sur Made Me Fly avec Beth Hirsch, chanteuse américaine entendue sur le Moon Safari de Air) et toute la vague trip hop des 90’s, qui s’abreuvait à la même source soul & jazz vintage, mais aussi à DJ Shadow ou au label Talking Loud. Un peu comme si Freer et Reiling avaient eu envie de rendre hommage à cette bouillonnante époque musicale, vrai eldorado du groove. L’un des meilleurs disques de salon du moment. © Smaël Bouaici/Qobuz
CD14,39 CHF

Downtempo - Paru le 19 juin 2020 | Montserrat House

CD20,49 CHF

Downtempo - Paru le 9 août 2019 | Music for Dreams

HI-RES5,39 CHF
CD3,59 CHF

Downtempo - Paru le 6 mars 2020 | FBRA

Hi-Res
CD10,99 CHF

Downtempo - Paru le 10 mai 2019 | Wah Wah 45s

HI-RES11,24 CHF
CD7,49 CHF

Downtempo - Paru le 28 août 2015 | Wah Wah 45s

Hi-Res
CD7,49 CHF

Downtempo - Paru le 11 mai 2009 | Wah Wah 45s

CD7,49 CHF

Downtempo - Paru le 27 août 2012 | Wah Wah 45s

CD15,99 CHF

Downtempo - Paru le 3 avril 2020 | Loci Records

Le genre

Downtempo dans le magazine