Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES15,99 CHF25,49 CHF(37%)
CD11,99 CHF17,99 CHF(33%)

Soul - Paru le 1 janvier 1973 | Motown

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
A 23 ans, tout l’art de Stevie Wonder est dans ses novatrices Innervisions qui paraissent le 3 août 1973 : ses combats, ses phobies, ses passions… Jouant de tous les instruments (même si quelques invités comme Jeff Beck, Ray Parker Jr., David Sanborn et Buzz Feiten ont fait le déplacement), et avec une palette de thèmes évoquant drogue, ghetto, spiritualité, politique, racisme et évidemment l’amour avec un grand A, le génie du Michigan accomplit sa fusion ultime de la soul, du rhythm'n'blues, du funk et de la pop. Les sons de ses synthés, inédits pour l’époque, se mêlent à cette soul spirituelle et toujours assise sur des mélodies démentielles. L’Amérique trouve avec Innervisions la bande-son idéale de ses heures les plus tourmentées, à l’image de Living for The City où Stevie évoque les galères d’un jeune Noir du Mississippi monté à New York pour un travail qu’il n’obtiendra jamais avant de finir derrière les barreaux (pour rendre sa composition de 7 minutes encore plus réaliste, il intègre des enregistrements de rue, des bruits de sirène, des dialogues d’arrestation). Ou avec He's Misstra Know-It-All, une charge à peine masquée contre le président en place, Richard Nixon. Comme un parfait complément au What’s Going On de Marvin Gaye sorti deux ans plus tôt : adieu les bluettes, place à l’american dream brisé ! Mais cet instantané est très personnel pour Stevie Wonder qui fait graver en braille sur la pochette d’origine d’Innervisions : “Voici ma musique. C'est tout ce que j'ai à vous dire et ce que je ressens. Sachez que votre amour aide le mien à rester fort.” © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES25,49 CHF41,99 CHF(39%)
CD17,99 CHF29,99 CHF(40%)

Soul - Paru le 1 janvier 2014 | Motown

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Mélodiste démentiel, musicien virtuose, chanteur acrobate, Stevie Wonder sait tout faire. Sélectionner ses chansons les plus essentielles n’est pas chose aisée. Publié en mars 1982, Stevie Wonder's Original Musiquarium I réussit pourtant à réunir seize tubes enregistrés entre 1972 et 1980. Et pour combler ses fans, quatre inédits viennent se glisser dans le tracklisting : Front Line, Ribbon In The Sky, That Girl et Do I Do dont le solo de trompette est interprété par le grand Dizzy Gillespie ! Ces mêmes fans auront aussi noté que les versions proposées de Living For The City et Boogie On Reggae Woman sont légèrement différentes de celles des albums studio. Pour le reste, tout n’est que magie funk, uppercuts soul et fiesta groovy. Et d’Higher Ground à Master Blaster (Jammin') en passant par Isn't She Lovely, Superstition, You Are The Sunshine Of My Life, You Haven't Done Nothin', I Wish et autres Sir Duke, chacune de ses chansons de Stevie Wonder est un chef d’oeuvre à part entière. © MD/Qobuz
HI-RES15,99 CHF28,99 CHF(45%)
CD11,99 CHF20,49 CHF(41%)

Pop - Paru le 1 janvier 1979 | Motown

Hi-Res
HI-RES15,99 CHF28,99 CHF(45%)
CD11,99 CHF20,49 CHF(41%)

Soul - Paru le 1 janvier 1985 | Motown

Hi-Res
CD2,99 CHF

Dance - Paru le 28 février 2020 | Ministry of Sound Recordings

CD20,49 CHF

Soul - Paru le 1 janvier 1973 | Motown

A 23 ans, tout l’art de Stevie Wonder est dans ses novatrices Innervisions qui paraissent le 3 août 1973 : ses combats, ses phobies, ses passions… Jouant de tous les instruments (même si quelques invités comme Jeff Beck, Ray Parker Jr., David Sanborn et Buzz Feiten ont fait le déplacement), et avec une palette de thèmes évoquant drogue, ghetto, spiritualité, politique, racisme et évidemment l’amour avec un grand A, le génie du Michigan accomplit sa fusion ultime de la soul, du rhythm'n'blues, du funk et de la pop. Les sons de ses synthés, inédits pour l’époque, se mêlent à cette soul spirituelle et toujours assise sur des mélodies démentielles. L’Amérique trouve avec Innervisions la bande-son idéale de ses heures les plus tourmentées, à l’image de Living for The City où Stevie évoque les galères d’un jeune Noir du Mississippi monté à New York pour un travail qu’il n’obtiendra jamais avant de finir derrière les barreaux (pour rendre sa composition de 7 minutes encore plus réaliste, il intègre des enregistrements de rue, des bruits de sirène, des dialogues d’arrestation). Ou avec He's Misstra Know-It-All, une charge à peine masquée contre le président en place, Richard Nixon. Comme un parfait complément au What’s Going On de Marvin Gaye sorti deux ans plus tôt : adieu les bluettes, place à l’american dream brisé ! Mais cet instantané est très personnel pour Stevie Wonder qui fait graver en braille sur la pochette d’origine d’Innervisions : “Voici ma musique. C'est tout ce que j'ai à vous dire et ce que je ressens. Sachez que votre amour aide le mien à rester fort.” © Marc Zisman/Qobuz
CD10,99 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2009 | Instar Records

CD2,69 CHF

House - Paru le 2 juin 2014 | Yellow productions

CD2,09 CHF

Pop - Paru le 30 août 2019 | Mini Music Productions

CD6,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | Motown

CD0,99 CHF

Reggae - Paru le 14 juillet 2020 | Purple Lion Entertainment

CD1,59 CHF

Soul - Paru le 29 juillet 2014 | Heavenly Sweetness

CD3,99 CHF

Soul - Paru le 2 juillet 1997 | Dream Beat

CD20,49 CHF

R&B - Paru le 4 mai 1982 | UNI - MOTOWN

Sorti en 1982, le double-album Original Musiquarium I résume la période classique des années 70 de Stevie Wonder, s’axant principalement sur ses hits, mais en ajoutant quelques références à ses albums et quatre nouvelles chansons. Il y aura toujours quelqu’un pour contester les chansons choisies, mais cette compilation fournit une excellente vue d’ensemble de la période la plus active de Stevie Wonder et par-dessus le marché, on prend un immense plaisir à l’écouter : tout disque incluant des tubes comme "Superstition", "You Haven't Done Nothin'", "Living for the City", "You Are the Sunshine of My Life", "Higher Ground", "Sir Duke" et "Boogie on Reggae Woman" ne peut qu’offrir une belle écoute. Si Wonder est fondamentalement un artiste d’album, ce disque n’en est pas moins un splendide concentré de ses meilleurs morceaux. © Stephen Thomas Erlewine /TiVo
CD25,99 CHF

Rap - Paru le 5 mars 1991 | Giant

CD2,99 CHF

Bandes originales de films - Paru le 18 novembre 2016 | Republic - Universal Pictures - Sing

CD4,49 CHF

Pop - Paru le 1 janvier 2005 | Motown

CD6,39 CHF

House - Paru le 6 février 2012 | Reel People Music

CD20,49 CHF

R&B - Paru le 1 janvier 1985 | Motown

CD20,49 CHF

R&B - Paru le 1 janvier 1995 | Motown

Le compositeur

Stevie Wonder dans le magazine
  • Happy Stevie !
    Happy Stevie ! Pour ses 70 ans, aujourd'hui 13 mai, Stevie Wonder se chantera-t-il happy birthday to... me ?
  • Gagnez vos places pour Laura Mvula et Jamie Cullum au Montreux Jazz Festival le 11 juillet
    Gagnez vos places pour Laura Mvula et Jamie Cullum au Montreux Jazz Festival le 11 juillet Du 4 au 19 juillet l’événement Suisse le Montreux Jazz Festival invitera un cortège de musiciens internationaux pour sa 48ème édition parmi lesquels Pharrell Williams, Chris Rea, Etienne Daho, Stev...
  • Montreux Jazz Festival : demandez le programme !
    Montreux Jazz Festival : demandez le programme ! Du 4 au 19 juillet, les rives du Lac Léman recevront entre autres Pharrell Williams, Herbie Hancock en duo avec Wayne Shorter, Chris Rea, Van Morrison et surtout, Stevie Wonder, légende de la soul.
  • QIBUZ / Lundi 6 janvier 2014
    QIBUZ / Lundi 6 janvier 2014 Indiscrétions et confidences, décryptages et relectures, révélations et révolution : chaque lundi, QIBUZ soulève les cartes et interroge l’actualité musicale. La vérité est toujours bonne à lire, n...
  • From Macy to Stevie
    From Macy to Stevie La tigresse Macy Gray revisite le Talking Book de Stevie Wonder…
  • Take 6 One
     Take 6  One Arrivés au troisième titre, l’album prend une autre dimension. En même temps, c’est sur cette plage qu’intervient en leader Stevie Wonder, invité à revisiter a capella avec ses hôtes son « Cant’ Imagine Love Without You ». N’empêche, c’est la seule faille dans l’harmonie générale qu’imposent depu...
  • Quand Little Stevie était grand…
    Quand Little Stevie était grand… Cinq albums essentiels de l’histoire de la soul émanèrent de l’esprit d'un seul génie entre 1972 et 1976 : Stevie Wonder !
  • Stevie sourit à Bercy
    Stevie sourit à Bercy Stevie Wonder se prépare à sillonner les routes d’Europe pour une série de concerts. A commencer par la France, le 1er juillet à Paris Bercy.
  • Trois concerts français pour Stevie Wonder
    Trois concerts français pour Stevie Wonder L’icône de la soul posera ses valises à Paris le 1er juillet pour un concert à Bercy, puis le 2 à Nantes, avant de rejoindre les arènes de Nîmes le 4.
  • Il était une fois Motown…
    Il était une fois Motown… Le plus grand label de soul pop de tous les temps a soufflé ses 50 bougies cette année. Diana Ross & The Supremes, Marvin Gaye, Smokey Robinson, Stevie Wonder ou les Tempations, la Motown demeure l...