Votre panier est vide

Catégories :

Les albums

A partir de :
CD21,49 CHF

Serge Rachmaninov : Concerto n°2 - Rhapsodie

Yuja Wang

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
Après deux albums solos ambitieux (dont le premier Sonates & Études, extraordinaire), la Chinoise Yuja Wang - bourrée de talent - s'immerge avec un réel bonheur dans la musique concertante de Rachmaninov, soutenue avec une tendresse amoureuse par Claudio Abbado et le Mahler Chamber Orchestra. Le mythique Concerto pour piano n°2 trouve ici une version lumineuse, avant tout intimiste et anti-sentimentale, et la Rhapsodie sur un thème de Paganini se distingue par une rigueur imparable.
A partir de :
CD18,79 CHF

Mediterráneo

Miloš Karadaglić

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Dans ce premier album pour Deutsche Grammophon, mêlant grands tubes pour l'instrument (Asturias d'Albéniz, Recuerdos de la Alhambra de Tarrega, Jeux interdits), Milos Karadaglic, originaire du Monténégro, déploie un jeu de guitare d'un intense raffinement et d'une réelle poésie. Un album à découvrir, et un jeune musicien à guetter dans nos contrées.
A partir de :
CD40,19 CHF

Giordano: Fedora

Angela Gheorghiu

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Chez Deutsche Grammophon, on sait ce que célébration signifie, avec un munificent tapis rouge déroulé à l’occasion du soixante-dixième anniversaire de l’acteur, chef d’orchestre, directeur artistique de festival, amateur invétéré de zarzuela, et accessoirement ténor légendaire (même s’il quitte la scène plutôt dans un registre de baryton) : un best of chronologique en trois volets (The Plácido Domingo Story), une considérable intégrale de treize opéras en vingt-six disques (The Opera Collection), et, enfin, un nouvel enregistrement de Fedora, sanctionne en trois temps et en grandes pompes l’évènement. Cet opéra en trois actes d’Umberto Giordano (l’une des plus fameuses partitions du compositeur), sur un livret d’Arturo Colautti, doit un peu à la France, puisque aussi bien l’argumentaire s’inspire largement de la pièce éponyme de Victorien Sardou. Et Domingo doit beaucoup à son entourage, tant le chef Alberto Veronesi, l’orchestre symphonique et le chœur de la Monnaie, et jusqu’à Angela Gheorghiu dans le rôle-titre (par ailleurs impeccable dans le costume pesant de la clé de voûte de l’œuvre), semblent affectueusement entourer le ténor au crépuscule de sa carrière. Autant dire que l’Espagnol, qui a par le passé gravé plusieurs versions (on peut conserver un souvenir ému de son duo en compagnie de Renata Scotto en 1988, et encore davantage de sa prestation au côté de Mirella Freni, dix ans plus tard) de ce sombre drame sans grandes nuances, mais propice aux effets de virtuosité, fait merveille dans ce nouveau rendez-vous. C’est une chose entendue : Fedora n’est pas un chef d’œuvre, mais reste d’une grande finesse, et propagateur à satiété d’airs mémorables. Ce qui devrait suffire – cela, et la soprano la plus glamour de la scène actuelle – à conquérir le public de la planète et de sa proche banlieue. Nous le sommes déjà. Et l’occasion est trop douce pour ne pas adresser les plus sincères souhaits de prompt rétablissement à quelqu’un qui, aujourd’hui, lutte contre une grave maladie, mais n’en reste pas moins la référence absolue du ténor d’opéra dans le coeur de millions d’amateurs de par le monde. ©Copyright Music Story Christian Larrède 2015
A partir de :
CD18,79 CHF

The Romantic Violinist - A Celebration of Joseph Joachim

Daniel Hope

Classique - Paru le 25 avril 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 5 de Diapason
Le violoniste Daniel Hope conçoit ici un programme autour de la personnalité influente et l'oeuvre de Joseph Joachim, ami notamment des grands créateurs de l'Allemagne romantique (Schumann, Brahms, Bruch). Des Danses Hongroises au grand chef-d'oeuvre que demeure le Concerto de Bruch, retravaillé en partie avec le concours de Joachim, voici un programme qui nous plonge au coeur de la création et de la vie musicale romantiques. Passionnant !
A partir de :
CD18,79 CHF

The Chopin Concertos

Daniel Barenboim

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
C'est avec ces concertos de Chopin, enregistrés en juillet 2010 avec la prestigieuse Staatskapelle de Berlin (dont il a été nommé chef d’orchestre à vie en 2000) que Daniel Barenboim célébrait Chopin en 2010 par de nombreux concerts, partout en Europe. Un jeu ample, puissamment conduit, en intimité avec l'orchestre, dirigé ici d'une main de maître par un jeune chef très doué, Andris Nelsons.
A partir de :
CD18,79 CHF

Wagner

René Pape

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livrets Distinctions Gramophone Editor's Choice
René Pape a choisi des extraits de ses rôles favoris : le Gurnemanz de Parsifal ou le Wotan de L’Or du Rhin côtoient des scènes de Lohengrin, Tannhäuser et La Walkyrie, et l’on y découvre en avant-première un personnage qu'il doit prochainement aborder à la scène, le Hans Sachs des Maîtres Chanteurs de Nuremberg. Enfin, pour notre plus grand plaisir, le ténor Plácido Domingo s’est joint à lui dans une scène de Parsifal.
A partir de :
CD21,49 CHF

Mahler: Das Lied von der Erde

Fritz Wunderlich

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
Totalement inédite, cette bande que le célèbre baryton Dietrich Fischer-Dieskau nomme « le plus beau concert du Chant de la Terre » provient des archives de la famille Krips, ici fidèlement restaurée pour restituer une merveille de chant de deux grands maîtres étroitement associés à l’œuvre (Wunderlich, Fischer-Dieskau). Josef Krips, dont on a oublié l'intérêt pour la musique post-romantique autrichienne, témoigne d'une luminosité et d'une musicalité de tous les instants. A ne pas manquer !
A partir de :
CD18,79 CHF

Tchaikovsky & Shakespeare

Simon Bolivar Symphony Orchestra of Venezuela

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
En composant les trois ouvertures shakespeariennes – Hamlet, La Tempête et Roméo et Juliette – (l’un des auteurs préférés de Tchaïkovski était Shakespeare), le compositeur russe voulait recréer l’atmosphère des tragédies et leur puissant impact émotionnel. Chef d'orchestre incroyablement charismatique et talentueux, qui, toujours, transcende ses jeunes collègues du Simon Bolivar Orchestra, Dudamel en donne des versions vivantes.
A partir de :
CD12,99 CHF

Adams : Slonimsky's Earbox - Bernstein : Symphony n° 1 "Jeremiah" (Live)

Kelley O'Connor

Classique - Paru le 18 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
John Adams : Slonimsky's Earbox - Leonard Bernstein : Symphony n°1 "Jeremiah" / Kelley O'Connor, mezzo-soprano - Los Angeles Philharmonic - Direction Gustavo Dudamel
A partir de :
CD6,69 CHF

Previn: Brief Encounter

Elizabeth Futral

Classique - Paru le 1 janvier 2011 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
André Previn's first opera, A Streetcar Named Desire, which had its premiere in 1998 at the San Francisco Opera, made a splash, at least in part because of its stars, Renée Fleming and Nathan Gunn, and the fame of the play. For a contemporary opera it has done remarkably well, with a dozen international productions during its first decade. Its success led to this commission by the Houston Grand Opera for a work based on David Lean's 1945 film, Brief Encounter, which in turn was based on Noël Coward's play, Still Life. The libretto by John Caird is dramatically smart, if a little too talky. The music reflects Previn's experience in film scoring; it is pleasantly pictorial, relentlessly lyrical, and tends to stay in the background. Although it has some moments of emotional intensity the score never quite takes flight, and the text setting is undistinguished. The music proceeds for the most part at a moderate pace and dynamic level, using approximately the same tonal language throughout. This lack of differentiation is especially troubling in a dramatic piece that is almost all talk and little action, in which the main characters, for most of the opera, are talking about a single topic: their love, their agonizing guilt, and how they must renounce their relationship. In spite of the opera's weaknesses, we do come to care about the characters and their inevitable tragedy, so the opera is ultimately moving. The Houston Grand Opera gives the opera a splendid, visually stunning production, with all the stops pulled out, based on the photos in the booklet. They didn't stint on vocal or dramatic talent, either, with a cast that includes Elizabeth Futral, Nathan Gunn, Kim Josephson, Meredith Arwady, and Robert Orth, all experienced in contemporary American opera, who besides being fine singers are convincing, compelling actors. Futral and Gunn, who made vivid impressions as Stella and Stanley Kowalski in the premiere of A Streetcar Named Desire are strong again here, and their committed performances bring their characters to life. Previn fully exploits the depths of Meredith Arwady's voluminous baritonal contralto, and she and Robert Orth are effective as the comic secondary couple. Patrick Summers draws exemplary playing from the Houston Grand Opera Orchestra. The sound is very good for a live recording, clean and warmly ambient. © TiVo
A partir de :
HI-RES22,49 CHF
CD18,79 CHF

Resonances (Mozart, Berg, Liszt, Bartok, Gluck)

Hélène Grimaud

Classique - Paru le 18 octobre 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Cet album concocté par Hélène Grimaud est à l'image de la pianiste préférée du public français. Cet hommage très personnel à Vienne présente quatre chefs-d'œuvre du répertoire pour piano. L'une des sonates les plus tempétueuses de Mozart précède la Sonate d'Alban Berg, merveille de poésie fébrile, avant que le colosse que représente la Sonate de Liszt ne trouve sous les doigts d'Hélène Grimaud une sorte de suprême concentration, libérée dans les miniatures de Bartok.
A partir de :
CD18,79 CHF

Resonances

Hélène Grimaud

Classique - Paru le 18 octobre 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Mozart : Sonate pour piano n°8 en la mineur K.310 - Berg : Sonate, Op.1 - Liszt : Sonate en si mineur, S.178 - 6 Danses populaires roumaines BB 68, Sz. 56 - Mélodie d'"Orfeo ed Euridice" / Hélène Grimaud, piano
A partir de :
CD21,49 CHF

Rosso - Italian Baroque Arias

Patricia Petibon

Classique - Paru le 6 avril 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions 4F de Télérama
Sous le titre "Rosso" (rouge en italien), la soprano française Patricia Petibon propose ici, en 13 airs d'opéra et un seul d'oratorio, une promenade dans le jardin luxuriant des compositeurs du premier baroque jusqu'à son apogée. De Vivaldi à Stradella, en passant par Haendel, Patricia Petibon déploie sa belle palette vocale, royalement accompagnée par le Venice Baroque, s'adaptant à tous les climats et les styles en donnant l'impression d'une grande facilité dans la virtuosité. Un plaisir de chaque instant. GG
A partir de :
CD21,49 CHF

Mahler: Knaben Wunderhorn - Adagio from Symphony No. 10

Magdalena Kožená

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livrets
Pierre Boulez poursuit avec ce volume son parcours au sein de l'univers de Gustav Mahler. Des Knaben Wunderhorn (Le Cor merveilleux de l'enfant) est l'un des grands chefs-d'œuvre de jeunesse du compositeur, défendu ici avec finesse et une douceur ineffable par Christian Gerhaher et Magdalena Kozena. En complément, l'Adagio de la Dixième, qui atteint sous la direction de Boulez une sorte d'éther.
A partir de :
CD21,49 CHF

Maurice Ravel: Piano Concertos, Miroirs

Pierre-Laurent Aimard

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama
Soutenu par Boulez et l’Orchestre de Cleveland, Pierre-Laurent Aimard offre un regard d’une précision méticuleuse sur les Concertos de Ravel. Enregistrées en "live" en février 2010, voici des interprétations fluides et d’un idoine équilibre sonore, complétées par le cycle des Miroirs, où le pianiste français fascine par son toucher épuré et son jeu, d’une clarté totale.
A partir de :
CD18,79 CHF

Karol Szymanowski : Concerto pour violon n°1 - Symphonie n°3

Steve Davislim

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livrets Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 3F de Télérama - Choc de Classica - Discothèque Idéale Qobuz - Choc Classica de l'année
À la fin de sa brillante carrière de chef d’orchestre, Pierre Boulez s’est pris de passion pour des compositeurs qu’il ignorait jusqu’alors, quand il ne les méprisait pas. Le jeune Boulez avait découvert la musique de Karol Szymanowski dès ses années de formation, à Lyon. À l’âge de dix-sept ans, il avait été durablement impressionné par la singularité de cette musique lors d’une audition de La Fontaine d’Aréthuse, extraite des Mythes pour violon et piano. Si cette graine a mis du temps à germer, elle a produit un beau fruit automnal avec cet enregistrement de 2009, un des plus beaux de Pierre Boulez, réalisé en parfaite complicité avec le violoniste Christian Tetzlaff et les musiciens de l’Orchestre Philharmonique de Vienne. En choisissant deux œuvres maîtresses composées en 1916, Boulez sait mieux que personne faire scintiller la musique particulière et si fortement teintée d’orientalisme du compositeur polonais. Écrite sur des vers du fameux poète persan du XIIIe siècle Djalâl ad-Dîn Rûmi, la Troisième Symphonie, sous-titrée « Le Chant de la nuit », convoque un ténor solo, un chœur mixte et un grand orchestre. C’est une sorte de vaste poème symphonique dans lequel la partie vocale n’occupe qu’une place modeste mais primordiale quant à son expression. C’est sans aucun doute un des chefs-d’œuvre du compositeur polonais, tant par sa maîtrise instrumentale que par le sens de la narration. Selon le musicologue Didier van Moere, le Concerto pour violon n° 1 est une sorte de « frère jumeau de cette symphonie, par sa durée, son style et sa structure ». Boulez est parfaitement à l’aise dans ces deux œuvres auxquelles il donne un grand luxe sonore grâce à son esprit d’analyse et aux splendides sonorités des Viennois. Cet orchestre luxuriant accompagne dignement le grand violoniste Christian Tetzlaff, également au sommet de son art d’interprète ici. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD21,49 CHF

rosso - italian baroque arias

Patricia Petibon

Classique - Paru le 6 avril 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

A partir de :
CD40,19 CHF

Carols & Christmas Songs

Bryn Terfel

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
A partir de :
CD21,49 CHF

Higdon : Concerto pour violon / Tchaïkovski : Concerto pour violon en ré majeur Op. 35

Hilary Hahn

Classique - Paru le 21 septembre 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

Grâce à la jeune prodige américaine du violon, Jennifer Higdon rencontre enfin Piotr Ilyitch Tchaïkovski ! Deux concertos grandioses et pleins de profondeur, qui ramènent Hilary Hahn à ses études au Curtis Institute, et s'éclairent l'un l'autre.
A partir de :
CD21,49 CHF

Janácek, Grieg & Franck : Sonates pour violon et piano

Vadim Repin

Classique - Paru le 1 janvier 2010 | Deutsche Grammophon (DG)

La première collaboration en studio du violoniste Vadim Repine et du pianiste Nikolaï Luganski, consacrée à trois sonates majeures du répertoire. Portées par un jeu instrumental superlatif (le parfait archet du violoniste), leurs interprétations sont teintées d'un romantisme ardent. Le Janáček se souvient de Dvořák, Grieg de Brahms et Mendelssohn, et Franck se situe entre décadence et raffinement impressionniste.